Comment traiter le mal de dos ? comment éviter les lumbagos, torticolis, cervicalgie… ?

9 français sur 10 exprime souffrir du dos[1], ce qui fait du mal de dos (souvent appelé le « mal du siècle ») l’une des pathologies les plus fréquente au sein de la population. De plus, le nombre de jeunes atteints par des douleurs affectants la colonne vertébrale ne cesse de monter (aujourd’hui environ 84% des 18-24 ans expliquent avoir déjà eu mal au dos), De nouvelles pathologies apparaissent suite à nos mauvaises positions dues aux changements technologiques : text neck, syndrome de la souris…Comment soulager le mal de dos, ? quelles méthodes pour traiter un lumbago ? Essayons donc de répondre aux questions “mal au dos que faire”, comment soigner la sciatique? quel est le traitement de la hernie discale?

Qu’est ce que le mal de dos ? quels sont les différents types de maux de dos ?

Très souvent mes patients pensent que souffrir du mal de dos est normal car beaucoup de gens ont ce type de douleur : lumbago, cervicalgie, torticolis, douleurs costales, dorsalgie, … paraissent normales de nos jours, donc pas besoin de prendre le temps de se soigner, certains vivent même avec des déformations importantes de la colonne : scoliose, hyper cyphose, spondylolisthésis

De nouvelles pathologies apparaissent suite à nos mauvaises positions dues aux changements technologiques : text neck, syndrome de la souris…

Grave erreur qui amène nombre de ces personnes à m’appeler en étant cloué au sol ou dans une position digne d’un tableau d’art contemporain. Car quand on attend on laisse des pathologies se développer jusqu’à des lésions anatomiques : hernie discale avec sciatique, arthrose (par sur sollicitation), fractures (de fatigue, tassement…), lésions de vertèbres

Importance de la prévention pour éviter le mal de dos, et soulager les personnes algiques

Il existe de nos jours de nombreuses thérapeutiques pour soulager le mal de dos et surtout le prévenir, souffrir tous les jours n’est pas normal, avoir mal au dos n’est pas une fatalité.

Les douleurs du bas du dos, les douleurs cervicales, et globalement le « mal au dos » ne doivent pas être prit à la légère, une lombalgie aiguë (lumbago parfois appelé à tort « tour de rein »), une douleur au milieu du dos (au niveau des omoplates= scapulas), avoir la sensation d’avoir des points dans le dos, sont les signes de troubles qui à la longue amèneront à la chronicisation des douleurs. Les tensions régulières doivent être investiguées et traitées.

Il faut comprendre que vous êtes les acteurs de votre santé, si vous prenez l’habitude de manger mal (junk food, fast food, manger rapidement et non équilibré), que vous ne faites peu ou pas de sport (vos muscles sont la première protection des maux de dos), que vous prenez de mauvaises positions : dos voutés devant le smartphone, avachit dans le canapé, cela aura des répercussions néfastes au niveau de votre colonne vertébrale.

Le corps cette mécanique complexe

Si je devais vous faire une analogie, je comparerais notre corps à la mécanique d’une voiture très complexe.

Si vous laissez une voiture dans un garage sans la faire rouler pendant un moment vous allez détruire le moteur. De même vous userez plus vite votre voiture en faisant uniquement des trajets en ville dans les bouchons que sur des routes à 90 ou 130 km/h.

De plus il est important de mettre dans votre voiture l’essence adaptée (mettre du diesel dans un moteur à essence et c’est le drame, de même que de mettre de l’alcool de betterave…), de plus vous userez moins vite votre voiture et aurez moins d’accident, en conduisant de manière maîtrisée qu’en allant à toute vitesse tout le temps, en outre une voiture consomme moins, pollue moins et s’use moins si elle est moins lourde, plutôt que si elle est remplie.

Et pour finir il est important même si vous roulez bien avec de consulter au minimum annuellement le garagiste pour procéder à l’entretien de la voiture, changer les pièces d’usures, les liquides…

Ne pas le faire c’est s’exposer à une facture salée à un moment ou à un autre.

Que faire pour ne plus avoir mal au dos ? comment éviter la sciatique, le lumbago…

Pour votre corps c’est un peu pareil, il a besoin tous les jours de bouger ! (La vie se distingue de la vie minérale car elle est mouvante), de faire hebdomadairement du sport ou une activité un peu plus intense.

De manger sainement et de façon équilibrer (attention aux messages mensongers des publicitaires…), d’éviter les sources de stress, et d’améliorer sa gestion du stress.

De plus le surpoids et l’obésité sont des ennemis insidieux, qui amènent des troubles multiples et il est donc important de garder un poids raisonnable.

Et pour finir il est important de consulter régulièrement des professionnels de la santé pour vérifier et/ou corrigé des possibles troubles : consulter annuellement le dentiste, l’ophtalmologiste, faire un check up avec bilan sanguin…

En ostéopathie il est recommandé pour un adulte de consulter environ 3-4 fois par an dans le cadre d’une séance préventive (en dehors de toute pathologie) pour enlever les dysfonctions (blocages) qui ont commencés à apparaitre mais ne sont pas forcément symptomatiques.

Quels sont les erreurs à éviter pour prévenir le mal de dos ? Quelles sont les causes du mal de dos ?

Eviter que la douleur ne devienne chronique

Le plus souvent il est assez rapide et facile en début de douleur/ pathologie d’aller mieux, mais quand celle-ci est installé depuis des mois/années, là il peut être long et coûteux, si une douleur ne passe pas en quelques jours c’est que votre corps n’arrive pas à l’adapter correctement et commencera à chercher des compensations, la douleur pouvant se déplacer, et devenir chronique. Pour imager cela : Imaginez un arbrisseau qui commence à pencher, mettez-lui un tuteur il va se redresser et vous pourrez rapidement enlever le tuteur, essayer de redresser un arbre adulte qui est penché…

Ne pas rester immobile et rester en forme

De plus la sédentarité est l’ennemi du dos, car rester assis 8 heures par jour, entraîne une fonte musculaire, les muscles jouant le rôle de corset (orthèse de maintien) naturel, qui permet de faire tenir et garder sa stature au corps. La sédentarité entraîne de plus assez souvent le surpoids voire l’obésité, la graisse du ventre entraînant une tension accrue au niveau du dos, qui amène une surcharge au niveau des vertèbres et des disques intervertébraux, des douleurs ligamentaires

Attention : les pertes de poids rapides peuvent entraîner des troubles importants : perte de masse musculaire, ptose (chute) d’organes… Il est donc important de vous faire suivre par un professionnel quand vous décidez de perdre du poids, cela permettra aussi d’éviter l’effet YOYO.

Les autres choses à prendre en compte

En plus de cela les toxiques : tabac, alcool (consommation importante « binge drinking » ou régulière), sodas… sont à limiter ou éviter.

-Faire attention à ses positions dans les activités quotidiennes, ne pas faire de “faux mouvement“, pour éviter “le tour de rein“, il faut faire les bons gestes et prendre les bonnes positions.

positions pour soulager le mal de dos, soigner la sciatique, éviter le lumbago, aider au traitement de la hernie discale, un ostéopathe vous aide

Attention au port de chaussures inadaptées : talons hauts, chaussures usées…

Eviter les secousses et les chocs : en voiture, certains métiers…

-Attention dans votre pratique sportive à faire les bons mouvements (faites vous conseiller par un professionnel) et à éviter les gestes et positions néfastes, comme par exemple le « crunch » qui permet de travailler en forçant les grands droits (en s’abimant au passage les cervicales et les lombaires) et ne travaille pas ou pas les muscles intéressants pour protéger son dos (comme les autres abdominaux : obliques et transverses)

Quels sont les bons réflexes à adopter pour ne pas avoir mal au dos, soulager les douleurs lombaires et éviter les torticolis ?

-Choisir une bonne literie : nous dormons plusieurs heures tous les jours, c’est pendant ce moment que le corps se répare, il est donc primordial de choisir un matelas de qualité, et un oreiller adapté à votre position de sommeil.

Pour le matelas préférez un matelas dur à contact souple. Prenez le temps de l’essayer chez vous en situation.

-Prendre des bonnes positions : cf article pour les positions aux bureaux

-Ne pas attendre que la douleur s’installe et devienne chronique, consulter dès qu’une douleur ne disparait pas depuis 48H.

Bien s’hydrater, car notre corps et surtout nos disques intervertébraux sont composés principalement d’eau et jouent donc le rôle d’amortisseurs hydrauliques, de plus cela permet de limiter la concentration des polluants, et d’améliorer la capacité pour notre corps à filtrer et donc à s’auto-nettoyer.

Le saviez-vous : les mouvements d’eau dans notre corps et dans nos disques expliquent pourquoi nous sommes plus grands le matin (avec les disques bien hydrater) que le soir quand ils ont subi la pression de la journée avec la pesanteur.

Ne pas rester coucher et immobile en cas de douleur, pendant la crise utiliser une orthèse : minerve (collier cervicale) ou ceinture lombaire pour permettre de relâcher les tensions musculaires. La sensation de « dos bloqué » est dû à un spasme musculaire, il faut donc le faire travailler en douceur pour le faire relâcher.  Pour une douleur récente, on peut commencer par maintenir la zone au chaud (thermothérapie) pour améliorer la circulation sanguine et aider le muscule à se détendre un peu.

Attention au port de charge surtout asymétrique : attention au port du sac à main ou de la sacoche (porté main, épaule ou bandoulière), essayer de l’éviter pendant la crise, préférer un sac à dos ou une valise à roulette. Ne portez pas vos enfants sauf si nécessaire et dans ce cas, faites la position du chevalier servant pour les soulever (cf image).

quels positions pour éviter et soulager le mal de dos? prévenir le lumbago, soigner la sciatique, éviter d'avoir à trouver le traitement de la hernie discale? votre ostéopathe vous dit tout

De même pour vos gestes du quotidien, utiliser la position décrite ou asseyez-vous le plus possible.

-au bureau il est important de ne pas croiser les jambes l’une sur l’autre ou de se mettre en tailleur sur son siège, ou s’avachir en utilisant le tilt (possibilité pour la chaise d’aller en arrière) du fauteuil de bureau. Il faut prendre des pauses toutes les heures environs pour prendre quelques minutes pour délasser les muscles en tension et s’hydrater.

-Il est important de comprendre que notre corps à besoin d’être maintenu dans un bon état physique il est donc important de faire quelques assouplissements (plus on est relâché et souple dans son corps moins on sollicitera son dos) de manière quotidienne. Ainsi qu’une activité physique quotidienne (marche 30 minutes par jour minimum) et au minimum un sport plus intense dans la semaine. Car l’activité physique en mettant en tension et relâchement les muscules permettra de diminuer les douleurs de dos et d’en prévenir leurs apparitions futures, et cela limitera donc l’apparition d’un lumbago aiguë ou d’un torticolis, permettra d’atténuer et de faire disparaitre les sensations de « point dans le dos », constante douleur entre les omoplates (mal au milieu du dos).

Il faut donc remuscler notre corps, car ce sont nos muscles qui nous protègent et évite le mal de dos. Moins on bouge et plus nos muscles s’atrophient (se ramollissent) et donc plus ils perdent leur rôle protecteur (ils servent donc de minerve ou ceinture lombaire naturelle), et redonner doucement de la mobilité

Comment soigner la sciatique, faire disparaître le mal de dos, auto-massage, produit magique, étirement fantastique et pilule de jouvence…

Il est important de comprendre qu’il n’y a pas de recette magique, ni de pilule miracle qui fera disparaître votre douleur en 2 secondes (et si une telle pilule existait quelle serait son prix et surtout ses effets indésirables…).

Nous sollicitons tous les jours notre dos, le bas du dos (lombaire) est en mouvement pour tous les gestes du quotidien : depuis notre levé le matin, jusqu’à notre couché. Il est en constant travail pour combattre la gravité et maintenir notre équilibre.

Il faut apprendre à gérer son corps, à utiliser majoritairement les membres supérieurs (bras, mains) et inférieurs (jambes, pieds) : pour aller chercher un objet en haut ou en bas, il vaut mieux étendre le bras que son dos, de même s’accroupir pour se mettre au niveau de l’objet à porter en pliant les genoux et plus efficace et surtout beaucoup moins douloureux que de se « plier en 4 » avec son dos.

Question réponse sur le mal de dos, les lombalgies, le traitement de la hernie discale…

Le mal de dos est-il héréditaire ?

Beaucoup de mes patients me disent que leurs parents ou leurs grands parents souffraient déjà du mal de dos, mais il faut savoir que cela n’est que très rarement (et pour des cas très précis) héréditaire, et que ces douleurs dépendent donc principalement de nos habitudes de vie (ou plutôt nos mauvaises).

Est-il toujours nécessaire d’avoir une opération pour une hernie discale ?

le traitement de la hernie discale, pour éviter l'opération, faire les bons gestes pour soulager le mal de dos et éviter le lumbago, un ostéopathe vous explique

l’infiltration lombaire est-elle toujours utile, comment soigner la sciatique ?

La hernie discale (le plus souvent lombaire, hernie discale L5-S1), assez souvent associée à une sciatique ou une cruralgie (névralgie suite à compression du nerf par une partie du disque). Elle apparaît quand une partie du disque inter vertébrale fait saillit et rentre en contact avec la moelle épinière entraînant des douleurs à type de névralgie (sensation électriques).

Il faut savoir qu’il y a de nombreuses personnes porteuses d’une hernie discale indolore (environ 12% des 30-50 ans), et cela restera indolore tant que la hernie ne touchera pas l’émergence d’un nerf et qu’il n’y aura pas de compression trop rapide.

De plus la hernie discale sera progressivement et automatiquement résorbée (et le disque détruit) par notre corps (guérison spontanée dans la majorité des cas). La sciatique sera soulagée ou la cruralgie traitée dès que le disque ne sera plus en contact avec le nerf. Une partie de la thérapie manuelle aura d’ailleurs pour but de soigner la sciatique et les douleurs associées pour aboutir au traitement de la hernie discale.

La chirurgie pouvant présenter de vrais risques, il est important de les prendre en compte (importance de la balance bénéfice/risque). Il faut donc préférable de commencer par tester toutes les options non chirurgicales en premier lieu : par un travail manuel : kinésithérapie, chiropraxie, étiopathie et bien sûre les soins ostéopathiques avec en parallèle en fonction de l’importance des douleurs et après consultation médicale : l’utilisation de paracétamol, d’anti inflammatoire, d’opioïdes, d’infiltration lombaire de corticoïdes sous imagerie… pour atténuer les douleurs (attention : les médicaments ont des effets sur les symptômes mais pas sur la cause de la douleur et ne doivent donc pas être une finalité en soi) en parallèle du traitement manuelle qui aura pour but de remuscler et diminuer la compression sur la zone et à distance.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin et votre ostéopathe, demandez plusieurs avis.

Pourquoi l’ostéopathie est-elle une thérapie adaptée pour traiter le mal de dos, comment l’ostéopathe peut -il soulager le mal de dos ?

 

L’ostéopathe est un spécialiste du dos, il sait quoi faire en cas de mal de dos, car il va s’occuper de trouver et traiter la cause de vos douleurs. Il vous proposera aussi des exercices et vous donnera des conseils pour soulager le mal de dos et améliorer rapidement votre condition. Un bon ostéopathe saura s’adapter à votre pathologie.

L’ostéopathie est un art thérapeutique, car l’ostéopathe peut utiliser toute une palette de techniques manuelles pour vous soulager. Il investiguera aussi votre alimentation et vos habitudes de vie.

Il est important aussi de noter la fréquence et les particularités de votre douleur, avez mal au dos au réveil, ou plutôt la nuit ?  Y a-t-il une position antalgique (qui vous soulage) et au contraire qui augmente la douleur, ressentez vous des irradiations (sensations électriques, suite à une névralgie) dans les jambes ? avez-vous des zones anesthésiées (sans sensation ou avec une sensation diminuée) …

Toutes ces informations seront utiles pour votre thérapeute, et lui permettront soulager votre douleur lombaire, ou de traiter votre « douleur dans le cou »

Quelques exercices pour soulager le mal de dos, enlever les douleurs de sciatique et sciatalgie

 

Exercices simples

Etirement dos

Exercices pour soulager le mal de dos

Auto agrandissement

Exercices lombaires, que faire en cas de lumbago ?

Que faire en cas de sciatique ? Exercices pour traiter la sciatique et les sciatalgies,

 

Ces exercices vous permettrons de commencer à prendre soin de vous, mais c’est surtout les autres conseils qui permettront de soulager le mal de dos rapidement et durablement.

[1] Sondage 2017 Opinionway

06.51.58.50.91

N’hésitez pas à me contacter en cas de besoin

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager!

Une question, un avis, un sujet que vous aimeriez que je traite? Cela se passe dans les commentaires

« Mon cou est bloqué, comment soulager le torticolis rapidement ? »Vous avez mal au cou (cervicalgie), vous êtes limité quand vous tournez la tête, vous avez la sensation d’avoir les « cervicales bloquées », et les muscles du cou “complètement raides”. Découvrons ensemble comment votre ostéopathe peut soigner un torticolis et enlever les douleurs cervicales.

Qu’est ce que le torticolis ? à quoi doit-on cette douleur cervicale (cervicalgie) ?

Le torticolis, ou mal au cou (cervicalgie en langage scientifique) fait parti des motifs de consultations les plus fréquents en ostéopathie, surtout dans les demandes de consultation d’un ostéopathe en urgence.  Cette douleur touche tout le monde et intervient souvent sans élément déclencheur.

Qui ne s’est jamais réveillé en se disant qu’il avait mal dormi ou qu’il avait « pris une mauvaise position » en dormant ?  Que c’était de la faute de l’oreiller ou d’un coup de froid ?

En réalité il existe une explication anatomique à se mal de dos au réveil et surtout une solution à votre mal de cou.

Quand apparaît le plus souvent le torticolis, quelles sont les causes du mal au cou?

les causes les plus courantes au mal de cou

Le mal au cou apparaît le plus souvent au réveil, mais ce mal de dos peut aussi faire suite à un mouvement brusque de la tête, à un trajet prolongé dans les transports, autant d’éléments que nous vivons au quotidien.

Le stress est aussi l’un des éléments favorisant fréquemment le torticolis.

Les mauvaises positions la nuit : surtout la position ventrale avec la tête tournée au maximum.

Le manque de sommeil, c’est la nuit que notre corps fait la majorité des “réparations”, manquer de sommeil ne permet pas au corps de recouvrir toute ses force et entraîne des aussi des troubles métaboliques.

Le bruxisme (grincement des dents) est aussi une cause classique du mal au cou (cervicalgie).

Une discopathie (atteinte du disque intervertébral) souvent associé à une hernie discale peut aussi être la cause de vos cervicales bloquées.

Un antécédent de choc ou d’accident: AVP (accident de voiture, scooter), chute à ski… ayant entraîné un choc ou un mouvement important au niveau de la tête et du cou, ayant pour effet un whiplash , un coup du lapin

les raisons du mal de dos et pourquoi les douleurs réapparaissent?

De plus nous avons tous un passé, un mode de vie différent, notre corps mémorise tous ces éléments de nos vies qui font partis de nous.

Nos actions passées et de la vie quotidienne influent  sur notre posture et donc sur d’éventuelles douleur; ainsi le sport (pas d’activité physique, activité physique intense, étirements, entraînements…) que vous pratiquez, le métier (danseur, travailleur sur informatique, vendeur tout le temps debout, BTP…) que vous exercer, vos antécédents médicaux (entorse à répétition, fracture il y a 10 ans mal adaptée, cicatrices…), vos habitudes de vie (fast food, manger rapidement, dormir peu, vie stressante…) sont autant d’éléments qui affectent tous les jours les capacités d’adaptation de votre corps.

La majorité des patients qui consultent pour des douleurs cervicales (cervicalgie) sont des personnes qui travaillent à un poste de travail toute la journée, 5 jours par semaine. De plus le fait de rester dans une position fixe (surtout si elle est mauvaise) est délétère pour l’organisme, car elle provoque une fatigue musculaire, puis une tension constante de certains muscles du cou.

comment soulager le torticolis et le mal au cou? ces douleurs cervicales: cervicalgies, sont facilement et rapidement traitées par un ostéopathe qualifié. Même si vous avez les cervicales bloquées, et les muscles du cou tendus, un bon ostéopathe saura relâcher les tensions

Comment se caractérise le torticolis, pourquoi a-t-on les cervicales bloquées ?

Le torticolis aigu est une réaction involontaire et automatique du corps qui commence le plus souvent par une contraction des muscles du cou, notamment les muscles inspiratoires accessoires.
Le spasme musculaire entraîne un blocage cervical, et une douleur aiguë.

La douleur se situe notamment au niveau du rachis cervical, elle peut être unilatérale (d’un seul côté) ou bilatérale (des deux côtés). Elle s’associe parfois à des sensations électriques dans le bras et les doigts dues à la compression d’un nerf cervicale (névralgie).

Le torticolis (mal au cou) correspond à une contraction des muscles du cou de façon involontaire.

Celle-ci étant souvent très douloureuse et très incommodante.

Le patient ressent alors une douleur plus ou moins forte qui peut engendrer des « blocages » au niveau du cou qui se traduisent par un manque de mobilité du rachis cervical (cervicales bloquées).

La rotation de tête à droite et/ou à gauche devient difficile voir impossible pour le patient. La tête prend alors une position dite antalgique, le patient se retrouve avec la tête bloquée d’un côté, ou penchée du côté de la douleur.

Quels sont ses muscles du cou qui nous font tant souffrir ?

De nombreux muscles du cou peuvent être responsable de votre torticolis : SCOM (sterno-cleido-occpito-mastoidien), trapèze, para-vertébraux, sous-occipitaux…

Un bon ostéopathe définira quels sont les muscles qui vous font souffrir grâce à une palpation précise.

Y a-t-il différents torticolis ?

Le torticolis (mal au cou) est le plus souvent sans gravité, et se résorbe le plus souvent assez rapidement.

Il existe plusieurs types de torticolis :

  • Torticolis commun: bénin et léger, c’est souvent le plus fréquent, on le retrouve le matin au réveil, il apparaît le plus souvent après avoir garder une mauvaise position de façon prolongée.
  • Torticolis spasmodique: il correspond à la contraction du muscle SCOM ou du muscle Trapèze lorsqu’ils se spasment. Il peut être très douloureux, avec une limitation de la rotation de la tête. En effet, l’action principale du SCOM est l’inclinaison et la rotation de la tête, en cas de spasme musculaire le mouvement est alors réduit.
  • Torticolis congénital : il s’agit du torticolis du nourrisson et du bébé, dû à une mauvaise position intra-utérine, ou un hématome dans les muscles du cou, les deux cas peuvent être soigné par un bon thérapeute.

Dans ces 3 cas de torticolis la prise en charge ostéopathique est efficace et permet de retrouver sa mobilité globale du rachis cervical.

Il existe des formes chroniques de torticolis, qui reviennent de façon récurrentes. Pour mieux comprendre pourquoi ses douleurs réapparaissent il faut avant tout comprendre que l’être humain fonctionne de façon globale, le corps est une seule unité, nous ne sommes pas des pièces séparées indépendantes les unes des autres.

Le torticolis est le plus souvent sans gravité, et se traite en quelques séances.

Néanmoins il faut être prudent, certains symptômes associés à votre douleur du rachis cervical peuvent nécessités une prise en charge médicale.

Quels signes doivent vous alerter quand vous avez un torticolis aigu (cervicalgie) ?

A savoir : D’autres signes associés à votre douleur au cou (cervicalgie) doivent vous alerter et vous amener à consulter votre médecin.

Même si le plus souvent le mal de cou reste d’origine musculaire, il existe également des causes plus graves qui nécessite une prise en charge médicale ou en urgence :

  • Vomissement en jets, associée a une céphalée (maux de tête)
  • Raideur de la nuque en flexion : quand vous penchez la tête en avant + Céphalée (maux de tête)
  • Douleur en piqûre d’abeille dans la nuque
  • Fièvre
  • Signes neurologiques : trouble de la parole, confusion, vertiges, paralysie …

Quelles sont les symptômes du torticolis (mal au cou) ?

Le plus souvent les patients parlent d’une sensation de raideur dans le cou, associé à une douleur qui peut se diffuser dans tout le haut du corps notamment au niveau de la jonction entre les cervicales et les premières vertèbres thoraciques (charnière cervico-dorsale).

La douleur peut également se diffuser sur les côtés vers les épaules voir même descendre dans les bras, il s’agit alors d’une névralgie cervico-brachiale aussi appelée sciatique du membre supérieur.

Certains patients décrivent la sensation d’un nerf bloqué tant la douleur peut être incommodante. L’expression qui est la plus représentative de ce torticolis est d’avoir « le cou bloqué ».

La douleur peut être ressentie différemment par les patients, elle peut être diffuse ou bien localisée, donnée une sensation de réel blocage ou de tensions musculaires.

Comment peut-on soulager le torticolis et traiter la cervicalgie, comment soigner un torticolis?

Que faire en cas de torticolis, quel remède au mal de cou?

les mauvais réflexes, qui ne soignent pas le mal de cou et peuvent laisser une douleur aiguë devenir chronique

Le plus souvent mes patients ont la même réaction tout d’abord “ça va passer”…  ils prennent une bonne douche chaude pour essayer de soulager le torticolis et la journée continue. Mais ce répit n’est que de courte durée, en effet le chaud ou la prise d’antalgique peuvent masquer la douleur mais le spasme musculaire est toujours présent et votre muscle reste contracté.

Parfois on demande à son/sa conjoint(e) un massage qui va au mieux soulagé un peu au pire aggraver le problème. Le massage bien-être ne permettant pas de soulager efficacement un problème de santé.

Je vois aussi parfois certaines personnes porter une minerve (collier cervical) ou une ceinture lombaire toute l’année, cela n’est pas une bonne idée, une orthèse de type minerve ou ceinture lombaire ne doit être porté que de façon ponctuelle pour soulager une douleur aiguë (quelques jours tout au plus) ou lors d’une activité intense (port de charge, déménagement…). Car sinon ce dispositif privant les muscles de leurs fonctions (maintenir le corps) ceux-ci vont s’atrophier (fondre) par non utilisation.

La contraction musculaire est bien une des raisons de la douleur mais n’est que le reflet d‘autres troubles et d’une fragilités préexistante. On ne se coince pas en faisant un faux mouvement, mais par l’accumulation de mauvaises habitudes : c’est la “goutte d’eau qui fait déborder le vase”.

Toute douleur qui ne passe pas au bout de 2 jours, doit vous alerter car c’est la marque d’une incapacité pour votre corps a s’adapter. Il n’arrivera donc au mieux qu’a compenser (déplacer les tensions vers d’autres zones) et vous limiterez donc vos capacités d’autoguérison.

Le mal de cou et le mal de dos, comme vous l’aurez compris ont des causes multifactorielles et complexes et peuvent s’avérer très contraignants, nous empêchant de réaliser nos actions quotidiennes.

Mais alors comment soulager le torticolis, quel est le remède au mal de dos, comment soigner les douleurs cervicales?

Les bons réflexes, comment faire passer un torticolis rapidement et durablement?

Prendre les bonnes positions
Au bureau
  1. Commencé sa journée par bien s’asseoir, comme quand on rentre dans une voiture (on règle le siège, les rétroviseurs…), il convient (surtout en Open Space) de bien régler son siège, son écran… (pour plus de détail n’hésitez pas à demander à votre ostéopathe, il fait des formation gestes et postures en entreprise)

Au cours de la journée, quand on travaille devant un écran d’ordinateur il est courant de se laisser glisser dans son siège et de se “tasser” en avançant la tête.

Que faire en cas de torticolis, comment soigner et soulager le torticolis rapidement ? L’ostéopathie peut-elle traiter les torticolis ?

Pour corriger il faut se redresser, rentrer le menton, et se “grandir” (technique d’auto-agrandissement): imaginez que vous êtes un “pantin” tenu par un fil au niveau de la tête et que le marionnettiste vous tire vers le haut.

2. Il est important de prendre conscience de sa position et de faire des pauses régulières, pour cela toutes les 45 minutes environ prendre quelques minutes pour s’arrêter et ressentir notre position, relâcher les épaules, faire quelques pas, aller s’hydrater (très important surtout dans les bureaux climatisés, où la déshydratation est importante). Cela permet en plus d’être plus productif (cf méthode Pomodoro).

3. Utilisez un support pour votre pc, pour qu’il soit plus à hauteur de vos yeux, et poser vos coudes intégralement sur la table ou sur les accoudoirs (en fonction de votre taille),  et vos pieds posés sur le sol (pas de jambe l’une par dessus l’autre!) .N’hésitez pas à demander conseil à votre ostéopathe, spécialiste dans les T.M.S. et les postures en entreprise. Vous pouvez aussi demander un poste de travail ou l’on peut rester debout ou avec un tapis de course intégré.

Vous pouvez aussi pratiquer pendant cette pause quelques étirements comme proposés en dessous.

A savoir: notre corps est composé essentiellement d’eau, de même que nos disques intervertébraux qui jouent le rôle d’amortisseurs hydrauliques, il est donc important de boire en quantité suffisante.

A la maison

-Attention aux mauvaises positions devant les écrans : ordinateur, téléphone portable, tablette, télévision…

Prendre le temps de se poser dans une position confortable ou l’on ne ressent pas de tension au niveau cervicale ne pas hésiter à utiliser des accoudoirs et un soutien au niveau de la tête.

-Choisir un oreiller adapté à votre position de sommeil (il faut avoir la tête dans l’axe du corps) et éviter de dormir sur le ventre (ce qui entraîne une rotation maximale forcée au niveau des cervicales). Dormez la fenêtre fermée, car lorsque la température diminuera pendant la nuit, vos muscles se contracteront pour vous réchauffer. Ne vous endormez pas sur le canapé ou sur une chaise, ce qui n’est pas adapté pour votre cou et diminuera votre sommeil et sa qualité.

-Prenez le temps de faire une (ou plusieurs) activité(s) pour vous toutes les semaines: sport, méditation… cela permet de relâcher les tensions et le stress.

-le matin prenez un moment sous une douche bien chaude et pratiquez quelques étirements de la colonne et du cou.

Quelques exercices et étirements pour soulager le torticolis, quelques mouvement pour améliorer les douleurs cervicales

vidéo relâchement tensions au bureau.

 

consulter un professionnel de la santé spécialisé dans le traitement du mal de dos, qui saura traiter le torticolis

Le torticolis (mal au cou), au même titre que les douleurs rachidiennes, doit faire l’objet d’un questionnement (anamnèse) précis par votre thérapeute qui cherchera à en comprendre la cause, pour cela il devra appréhendez comment vous vivez et vous connaître dans votre globalité.

Parmi les éléments qui viennent perturber la dynamique de notre rachis cervical et qui seront investigués par le soignant certains sont récurrents et importants :

  • La posture au travail, mais également dans la vie de tous les jours  (nos vies connectées à nos écrans n’arrangeant rien…)
  • Les antécédents traumatiques : chute, accident de voiture… même anciens
  • les antécédents médicaux: arthrite, arthrose cervicale, whiplash, coup du lapin
  • Les troubles de la mâchoire (troubles de l’occlusion, bruxisme…) ou de l’oculomotricité des yeux peuvent influencer la position de notre tête dans l’espace et donc créer des douleurs cervicales.
  • Le stress : il me semble nécessaire d’en parler, le stress agit de façon néfaste sur notre corps et il est très souvent un facteur aggravant si ce n’est une partie de la cause d’un torticolis. On parle alors de somatisation. Le stress engendre la contraction involontaire de certains muscles du cou responsables de la cervicalgie, il est alors primordial de se détendre afin de faciliter la disparition de ces douleurs, de même il est courant de serrer les dents (bruxisme)ou de mettre en tensions les muscles quand on est stressé.

Une minerve (orthèse cervicale) pourra être utilisée en cas de douleurs aiguë (et sur une durée courte) pour aider au relâchement des tensions musculaires.

Plusieurs thérapeutes pourront vous aider: le kinésithérapeute (spécialiste de la rééducation), l’étiopathe et le chiropracteur (thérapeute travaillant principalement avec des techniques structurelles: qui peuvent faire craquer, via un protocole pour l’étiopathe, ou par un travail sur la colonne vertébrale pour le chiropracteur), et l’ostéopathe (praticien qui sera à même par des techniques adaptées à vous de traiter votre douleur rapidement).

L’homéopathie ( utilisation Arnica, Lachnantes, Bryonia …) et l’acupuncture peuvent aussi être des thérapies intéressantes en cas de cervicalgies chroniques.

D’autres thérapies alternatives ont aussi montrées leurs efficacités comme la chromothérapie (thérapie utilisant l’énergie des couleurs) et le décodage biologique.

Pourquoi consulter un ostéopathe pour traiter le torticolis?

Un bon ostéopathe à Saint-Germain-En-Laye (ou dans les villes alentours: Saint-nom-la-bretèche, Villepreux, Noisy le roi…) sera à même de soulager le torticolis en quelques séances. Il pourra aussi vous donner de précieux conseil pour prévenir la récidive de douleurs cervicales (cervicalgies): conseils posturaux, conseil de positionnement sur le poste de travail, exercices…

L’ostéopathe sur Saint Germain En Laye (et les villes avoisinantes: Marly-le-roi, le Port-Marly…) agit rapidement et efficacement sur la cause de votre douleur en vous procurant rapidement un soulagement et une sensation de mieux-être déjà en fin de séance.

Après la séance avec votre ostéopathe à Saint Germain (et les communes limitrophes: Fourqueux, Villepreux, Saint Nom La Bretèche…), utiliser des patchs chauffants ou une crème chauffante peut être utile et continuer à détendre et à relâcher les tensions musculaires.

L’ostéopathe travaillera sur votre douleur mais il travaillera aussi à distance sur ce qui est la cause de cette contraction musculaire, pour la traiter de manière durable.

De plus selon les cas et le stade d’avancée de votre douleur l’ostéopathe sera amené à vous revoir pour un traitement plus global évitant ainsi la récidive de la douleur, ainsi que pour une prévention des troubles à l’origine des maux de dos.

L’ostéopathie est une thérapie naturelle, les techniques de votre ostéopathe sont douces, adaptées et indolores.

Vous l’aurez compris, le “mal au cou” peut paraître anodin mais il reste néanmoins très complexe. Il peut paraître s’estomper avec la prise d’antalgique ou sous l’action de la chaleur, mais il faut bien comprendre qu’une cervicalgie non traitée est susceptible de réapparaître très facilement (énervement, coup de froid,stress…) si la cause n’est pas traitée par un bon thérapeute. L’ostéopathie  peut permettre de guérir un torticolis, par un travail en profondeur sur l’origine des douleurs.

 

Comment l’ostéopathie peut-elle aider à traiter vos migraines et vos maux de tête (céphalées)?

Beaucoup de mes patients viennent me voir après consulté de nombreux spécialistes, tenté de nombreux médicaments et malheureusement surtout avoir souffert pendant des jours de maux de tête atroces et de migraines.

Il peut y avoir de nombreuses causes possibles au mal de tête et aux migraines, mais il existe des solutions pour s’en débarrasser durablement, enlever la cause réelle de vos maux de tête à la source, c’est possible ! Voyons cela ensemble.

Signes et symptômes des maux de tête et migraines, quels signes doivent vous alerter ?

Il y a de nombreux signes et/ou symptômes qui peuvent être présents avant (prodrome) ou pendant les maux de tête et migraines :

  • Nausée, vertige, voir vomissement.
  • Photosensibilité (la lumière vous gêne) avec éblouissement facile. Fatigue visuelle.
  • Hypersensibilité au bruit.
  • Trouble de la vue : scotome (tache aveugle dans le champs visuel), vous voyez des couleurs lumineuses anormales comme après avoir regardé une source lumineuse trop forte (comme le soleil).
  • Douleurs : au niveau des tempes avec ou sans sensations pulsatiles (vous sentez les battements de votre cœur au niveau des tempes), sur la base du crâne ou le haut de la tête (cuir chevelu).
  • Difficulté à se concentrer, avec sensation de bruits permanents (acouphènes).
  • Sensation de mal-être global, rien ne vous soulage longtemps et vous avez peur de la prochaine crise de « mal de tête ».

A savoir : Les signes suivants nécessiteront une prise en charge médicale en urgence (contactez votre médecin, SOS médecin ou faites-vous conduire aux urgences de l’hôpital le plus proche)

  • Si vous avez des vomissements en jets (vomissements puissants), surtout quand vous fléchissez la tête.
  • Saignement (sans cause apparente) du nez ou des yeux.
  • Perte de conscience (même temporaire).
  • Trouble de la parole.

Quelles sont les causes (possibles) des migraines et des maux de tête ?

un mal de tête, des migraines ou encore des céphalées peuvent vous gâcher la vie, l'ostéopathie permet de traiter efficacement les maux de tête et les douleurs associées

 

Il est important de comprendre les causes pour pouvoir traiter efficacement et durablement les maux de têtes et les migraines, voyons ensemble ces causes et comment l’ostéopathie peut vous aider.

1.    Troubles vasculaires et/ou circulatoires

C’est l’une des causes la plus courante des maux de tête et des migraines, un problème de vascularisation (sanguine) ou circulatoire (Liquide Céphalo Rachidien).

Ces troubles intracrâniens sont augmentées par les fortes chaleurs, l’alcool, une activité importante, le stress, certaines hormones…

Un bon ostéopathe bien formé, a un touché aiguisé, et pourra ressentir les troubles de mobilité des os du crânes au niveau des sutures crâniennes, ainsi que les troubles liquidiens : veine ou artère comprimée avec circulation entravée ce qui entraînera une moins bonne vascularisation du crâne.

Dans la majorité des cas, la faiblesse de la vascularisation au niveau de la boite crânienne donne naissance à des migraines. Pour faire baisser ces dernières, votre ostéopathe va procéder à des manipulations ayant pour but de relancer toute la circulation sanguine dans les artères.

Voici de manière plus détaillée, comment les migraines et les maux de tête sont traités par les ostéopathes. De même les tensions musculaires (à travers lesquels passent artères, veines et nerfs) peuvent comprimer et limiter la circulation du sang et du LCR (liquide céphalo rachidien) dans la boite crânienne.

2.    Troubles nerveux

La cause de vos troubles peut être nerveuse : un nerf est comprimé ou affectée par quelque chose.

Cela entraîne une inflammation qui est douloureuse.

Par exemple le Nerf Grand Occipital aussi appelé Nerf D’Arnold peut être comprimé lors d’un choc ou d’un événement.

Ce nerf est souvent pincé au niveau des cervicales hautes ou lors de son croisement avec des muscles crânien.

Le plus souvent la douleur est assez aiguë et peut être enlevée en quelques séances d’ostéopathie.

L’ostéopathe utilisera des techniques douces et adaptées pour relâcher les tensions et limiter la compression nerveuse.

3.    Problèmes alimentaires, rôle de votre alimentation dans votre santé

Des troubles ou déséquilibres alimentaires (« mal bouffe », régime alimentaire trop riche en gras : cétogène, ou en viande, troubles glycémiques…) ou des intolérances, voir des allergies alimentaires (céréales comme le gluten, lactose, caséine…) peuvent vous affecter, et avoir pour conséquences ces maux de tête et migraines.

Carence en certains ions ou micro nutriments (magnésium, fer, vitamines…)

Souvent les patients ne s’en rendent pas compte, et au niveau médicale ces troubles pourront être très longtemps ignorés avant d’être diagnostiqués.

4.    Mauvaises habitudes de vie

La cigarette, l’alcool, la drogue, la fatigue, les rythmes décalées… sont autant de causes à investiguer qui peuvent être la cause des migraines et des maux de tête (céphalées).

5.    Un blocage articulaire peut être la cause de votre mal de tête ou votre migraine.

Un blocage articulaire aussi bien au niveau des vertèbres de la colonne : cervicales, lombaires, dorsales ; qu’au niveau des articulations du crâne peuvent entraîner des tensions musculaires et perturber la vascularisation crânienne.

Des troubles au niveau des méninges (membranes qui enveloppent le système nerveux central et cloisonnent l’intérieur du crâne) suite à des tensions, peuvent entraîner des tensions associées au mal de tête et à la migraine.

L’ostéopathe travaille entre autres sur la dure-mère qui est une des méninges.

Le thérapeute s’occupera de relâcher les blocages et de détendre les tensions musculaires par des techniques douces et non violentes sans aucun danger.

6.    Suite à un accident ou un choc

Un accident de la route (AVP), ou un choc, peut amener à un cou du lapin, aussi appelé « Whiplash ».

L’ostéopathe utilisera entre autres des techniques crâniennes pour traiter les patients.

7.    Origine médicamenteuse

De nombreux médicaments ont pour effets indésirables de provoquer des migraines ou des maux de tête, de même c’est parfois l’interaction de plusieurs médicaments ou de médicaments avec votre alimentation doivent être regardés, n’hésitez pas à demander à votre médecin et votre ostéopathe.

8.    Troubles métaboliques

Des troubles au niveau de l’estomac, du foie (hépato-gastrique) peuvent provoquer une migraine ou un mal de tête (céphalée).

L’ostéopathe travaillera au niveau des vertèbres pour travailler sur l’afférence nerveuse des organes et avec de techniques viscérales.

9.    Origine psychosomatique (émotionnelle)

Les émotions fortes et le stress peuvent entraîner des migraines ou des maux de tête (céphalées).

De même, les contrariétés répétées et les blocages émotionnels intériorisés peuvent en être la cause.

Il faut comprendre que votre corps garde en mémoire vos troubles émotionnels non résolus, ce qui pourra entraîner des tensions au niveau du corps et des fascias, même si ceux-ci datent de plusieurs années.

Votre ostéopathe travaillera à libérer les tensions, n’hésitez pas pendant la séance à parler de ce que vous ressentez ou éprouvez, votre ostéopathe est là pour vous.

10. Troubles hormonaux

De nombreuses perturbations hormonales peuvent amener à un mal de tête (céphalée) ou migraine.

De plus les femmes peuvent avoir des migraines pendant les règles (menstruations).

La pilule et les contraceptifs féminins affectant les hormones féminines sont à investiguer.
Des troubles au niveau du petit-bassin, des lombaires ou encore du foie (organe spécialisé dans la dégradation des hormones sexuelles) seront travaillés par votre praticien de thérapie manuelle par des techniques douces et indolores.

11. Autres causes (idiopathiques)

Certaines causes des migraines et des maux de tête (céphalées) n’ont pas d’explication physique direct.

Comme par exemple des troubles énergétiques, ou des troubles idiopathiques (sans causes trouvées).

Quelles sont les techniques employées par l’ostéopathe pour soigner la migraine et les maux de tête ?

Il est possible de traiter la migraine par l’ostéopathie. De nombreuses méthodes sont utilisées par le praticien, parfois à distance de la zone, voici un exemple de certaines techniques couramment utilisées :

  • Techniques crâniennes : l’ostéopathe va travailler sur les os du crânes et les articulations crâniennes (sutures) mais aussi sur toutes les structures environnantes (muscles, ligaments, nerfs…) pour permettre une meilleure mobilité et améliorer la circulation des liquides.

Il va aussi travailler sur le MRP (mécanisme respiratoire primaire, décrit par W.G.Sutherland), avec un travail au niveau cranio-sacré.

  • Le travail viscéral : Le thérapeute va faire des manipulations vers la zone des organes de votre petit bassin et du foie. Il s’agit des organes dits génito-urinaires.
  • L’ostéopathie dite « structurelle » : L’ostéopathe va manipuler des zones localisées sur les vertèbres pour libérer toutes les tensions qui occasionnent vos migraines. Il va manipuler les cervicales, les scapulas (omoplates), les dorsales hautes également.

Cela va accroître la vascularisation du crâne, ainsi que l’innervation de celui-ci. Vous vous sentirez rapidement soulager au fil des séances.

  • Le TOG (traitement ostéopathique global) qui consiste à un travail global sur le corps pour enlever globalement les tensions du corps.

De multiples autres techniques sont utilisées par votre ostéopathe en fonction des causes de vos troubles, n’hésitez pas à en discuter avec lui.

Les méthodes de traitement des maux de tête

Certaines personnes souffrent de céphalées chroniques. Dans ces cas, l’ostéopathie est une solution naturelle par rapport aux médicaments que vous ne cessez de prendre. Lors de la première rencontre avec l’ostéopathe, ce dernier va vérifier la réactivité du patient.

Pour cela, il va opérer une mobilisation toute douce avec une sorte de préparation des muscles. Par la suite, il va opérer des manipulations très précises au niveau des cervicales.

Toutefois, il convient de noter que lorsque vous souffrez d’athérosclérose, il est important de le mentionner à votre ostéopathe car certaines manipulations cervicales (trust ou HVBA) ne sont pas recommandées.

En effet, cette pratique n’est pas employée pour les personnes qui ont des artères fragiles.

Il convient de plus de donner la liste des médicaments, et traitements que vous suivez avant tout traitement d’ostéopathie pour une migraine.

Lorsque votre ostéopathe manipule vos cervicales, cela modifiera la pression qui s’est accumulée dans les vaisseaux et accentuera le drainage au niveau de votre crâne.

Très souvent, il manipule aussi le diaphragme, afin de libérer les muscles par faciliter la respiration et l’oxygénation.

Une solution parfaite pour vous libérer des maux de tête et migraines.

Le traitement des migraines et maux de tête est parfait avec l’ostéopathie.

Si vous souffrez de ces maux, vous devez vous faire consulter rapidement.

N’hésitez pas à amener vos examens complémentaires : bilan sanguin, radiographie, scanner, IRM qui ont été réalisées afin de vérifier l’état de vos cervicales et des possibles troubles crâniens ou au niveau du cerveau. Cela permettra au thérapeute de vous traiter sans risque et en connaissance de cause, pour que votre organisme soit le plus à même de drainer rapidement et efficacement les liquides et s’équilibrer après ces manipulations.

Ces divers types de céphalées ne sont pas des maladies que vous devrez subir toute votre vie.

Vous pourrez vous en débarrasser avec l’aide d’un bon ostéopathe qui réalise des manipulations adaptées au niveau de votre corps et sur les organes.

Après quelques séances, les douleurs et les céphalées vont considérablement être réduites et vous pourriez reprendre une vie normale sans craindre des moments de crise à longueur de journée.

Ostéopathie, mal de tête (céphalée) et migraine, les différents types de migraines

Pour traiter vos maux de tête et migraines, l’ostéopathie peut être une thérapie de choix.

J’ai en consultation de nombreux patients qui présentent :

  • Des migraines isolées (un seul côté de la tête sans autres signes), ou localisées : au niveau de l’œil (migraine ophtalmique), au niveau de la tempe (migraine temporale), être rythmées : migraines pulsatiles (sensation de battement au niveau temporal), migraine veineuse (apparition lente et progressive avec sensation de lourdeur), migraine pendant les règles (chez les femmes dû aux changements hormonaux). Les migraines peuvent être avec ou sans aura (prodrome, signes avant-coureurs)
  • Névralgie d’Arnold : douleur en hémi-casque : la douleur démarre de la base de crâne et va vers l’avant jusqu’à l’œil.
  • Céphalée (maux de tête), sans cause apparente (idiopathique), ou céphalée de tension (dû au stress, douleur depuis le cou qui remonte jusque dans la tête, avec sensation d’étau).

N’hésitez plus prenez Rendez-vous

Ne restez pas avec vos douleurs dues aux migraines et maux de tête.

L’ostéopathie est une méthode naturelle, non médicamenteuse, qui ne présente pas de risque et est compatible avec tous vos traitements en cours.

L’ostéopathe ne traite pas le symptôme mais la cause de la douleur, pour aboutir à un traitement sur le long terme, ses bienfaits ne sont donc pas limités à une courte durée.

N’hésitez pas à contacter votre ostéopathe pour plus d’informations

 

N’hésitez pas à partager cette page avec votre entourage en cliquant sur le bouton de partage de votre choix :

Le meilleur des soins ostéopathiques directement chez vous à Saint Germain En Laye, Poissy, Chambourcy ou Fourqueux

Ostéopathes D.O. exclusif (formation en temps complet pendant 5 ans), nous nous déplaçons à votre domicile sur Saint-Germain-En-Laye et les villes alentours des Yvelines : Poissy (78300), Chambourcy (78240), Aigremont, Fourqueux (78112), Mareil-Marly (78750) … et toutes les villes proches de Saint Germain En Laye. Ostéopathe à Saint Germain En Laye et ses environs.

Travaillant avec plusieurs confrères nous nous déplaçons 7J/7 et 365J/an, avec tout le matériel nécessaire à la séance (table d’ostéopathie, drap d’examen, matériel d’hygiène…).

Nous sommes tous des Ostéopathes D.O. et ont suivi une formation complète (pas de Kiné Ostéo ou de Médecin Ostéo) et nous avons tous effectués des formations post-graduées (après les 5 ans d’études), donc vous avez la certitude de tomber sur un ostéopathe qualifié, les avis visibles sur le site et sur internet (uniquement postés par des patients véritables) sont le gage de la qualité des soins effectués, avec nous vous êtes entre de « bonnes mains ».

Nous nous déplaçons sur toute l’Ile de France, mais nous sommes plusieurs à habiter Fourqueux, Saint germain ou encore Poissy, et nous pouvons donc nous déplacer rapidement dans ces zones.

Quels troubles les ostéopathes peuvent-ils traiter sur Saint Germain En Laye, Poissy ou Mareil-Marly ?

 

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui permet de traiter les troubles musculo-squelettiques (T.M.S.) : mal de dos, lumbagos, torticolis, sciatique, hernie discale, cervicalgie, dorsalgie…

Mais aussi les troubles des nourrissons et des bébés : coliques, mal de ventre, difficulté de succion, plagiocéphalie…

Les maux des enfants : scoliose, mal de dos, mal au cou (cervicalgie)…

Les douleurs des adultes : lumbago, lombalgie, stress, fatigue…

Les maux des femmes enceintes : douleurs ligamentaires, maux de ventre, difficulté respiratoire…

Les troubles des sportifs : tendinites, tennis elbow, golf elbow, entorse…

Les troubles des séniors : difficulté à la marche, troubles digestifs…

Et bon nombre d’autres pathologies fonctionnelles pour lesquels la médecine conventionnelle n’a que peu de traitements : acouphènes, maux de têtes, vertiges…

Ces soins s’effectuant directement à votre domicile sur Saint germain en laye, Poissy, Mareil-Marly ou encore Chambourcy

Pourquoi avoir choisi l’ostéopathie à domicile dans les Yvelines sur Saint Germain En Laye, Poissy et Aigremont ?

 

Nous travaillons tous au sein de différentes structures : clubs de sports (sur Saint germain en laye ou Poissy), entreprises, maternités, pôles spécialisés (PMI, petite enfance, lieu de vie pour personne âgé, EHPAD, centre pour handicapés…) et cela nous permet une certaine flexibilité et une indépendance tout en gardant nos différents lieux d’exercices.

Je peux de plus vous accueillir dans un cabinet multi-disciplinaire au sein du club sportif privé, les Pyramides situé au 16 avenue de Saint Germain à Le Port Marly (78560)

Quel est l’intérêt pour les patients de choisir l’ostéopathie à domicile à la place du cabinet ?

Pour vous patients, cela vous permet un gain de temps important : Vous n’avez pas à prendre la voiture ou un autre moyen de transport pour venir dans un cabinet sur Saint germain en laye, Poissy, Fourqueux

Pas besoin de trouver une place de parking, ce qui dans un centre-ville comme Saint Germain En Laye ou Poissy peut être compliqué et coûteux.

Pas de perte de temps non plus dans une salle d’attente à Fourqueux ou Aigremont, à lire de vieux journaux. A attendre un praticien qui est en retard.

Pas de stress, parce que vous devez gérer les enfants qui sont à la crèche à Chambourcy, ou à l’école à Poissy.

Il n’est pas non plus nécessaire de poser un RTT, ou de prendre une nounou pour vos enfants.

Vous n’avez pas non plus de problèmes à cause de la pluie, de neige ou de pneu dégonflés.

Vous êtes dans le confort de votre foyer, aussi bien sur Saint Germain En Laye que Fourqueux. Et l’ostéopathe vient et installe son matériel chez vous.

Vous pouvez passez un bon moment, sans stress ni perte de temps.

Et Après sont départ il n’y aura aucune trace de son passage dans votre maison.

A votre avis, combien de temps allez-vous gagner et combien d’énergie et de stress allez-vous épargner ?

Comment avoir un bon ostéopathe pour répondre à votre mal de dos et vos douleurs musculaires ?

 

En cas de douleurs musculaires et lombaires, il est essentiel de trouver un bon ostéopathe qui apportera des soins naturels pour un meilleur rétablissement et cela à votre domicile dans les Yvelines sur Saint-Germain-En-Laye et les villes alentours (Poissy, Chambourcy, Fourqueux…)

Il existe des douleurs et des tensions musculaires qui ont pour incidence nous faire ressentir comme complètement bloqué, avec tous les muscles qui deviennent douloureux, bouger devient un calvaire.

Lorsque ce mal est présent, vous avez pour réflexe de prendre des anti-inflammatoires et tous les autres médicaments que vous pourrez trouver. Pourtant, la solution à ce mal est simple. Il vous suffit de trouver un bon ostéopathe, qui travaillera de façon globale pour vous faire remettre votre corps en état.

Quelles sont les causes de la maladie et des blocages ?

Faux mouvement et efforts répétés

 

Les efforts trop importants et les traumatismes répétés peuvent entraîner des douleurs au niveau du dos et sur les autres parties du corps. Elles peuvent aussi provenir d’une activité professionnelle intense comme le port des charges lourdes (ex : BTP, travail en usine) ou une tendance à pouvoir se baisser une longue partie de la journée. De même les mauvaises positions devant le PC sont souvent la cause de cervicalgie et lombalgie.

Le sport peut également être une cause des douleurs musculaires.

D’importantes accélérations, des sauts, des changements rapides de direction… peuvent entraîner des lésions musculaires. Lorsque vous ressentez ces douleurs, vous avez l’impression que vos muscles sont « grippés ». Avec certaines manipulations bien effectuées, un bon ostéopathe va enlever toutes les tensions qui se sont accumulées et assouplir ainsi tous vos ligaments.

Comment l’ostéopathie peut-elle aider à la prévention des cas d’arthrose cervicale?

 

Il ne faut pas attendre le déclenchement des maux, bien au contraire la prévention doit être la base de votre santé.

Vous pouvez prévenir les douleurs musculaires et éviter à votre organisme de subir ces effets néfastes.

Le meilleur ostéopathe sera donc le thérapeute qui pourra redonner une attitude appropriée à votre dos, cou ou vertèbres cervicales.

Il peut être important de prendre certaines précautions :

  • En cas de contraction musculaire, évitez tout effort musculaire susceptible d’aggraver votre situation ;
  • Éviter de porter les charges lourdes, sans un matériel adapté (diable, chariot…) et à plusieurs ;
  • Assise sur une chaise de bureau, prenez le temps de bien vous asseoir en posant les pieds par terre et en ayant un bon contact au niveau lombaire.
  • Faites des pauses régulières et lors de celles-ci, faites de petits mouvements qui vont permettre de détendre vos muscles.

Toutes ces précautions vont limiteront les tensions qui peuvent accélérer les cas d’arthrose.

Et si vous êtes déjà malade, l’ostéopathe à saint germain en laye pourra vous mettre à l’abri de nouvelles crises inflammatoires par ses nombreux autres conseils.

Bon à savoir pour lutter contre les douleurs musculaires, que faire pour être au meilleur de votre forme?

 

De manière générale, la chaleur réduit les contractions des muscles en cas de douleur. Vous pouvez donc recourir à des bouillottes ou des patchs chauffants afin de faire baisser toutes ces tensions.

Toutefois, il convient de savoir que, certaines douleurs sont atténuées par le froid (douleurs inflammatoires ou chroniques). C’est surtout le cas lorsque votre articulation dégage de la chaleur, ce qui se traduit par une intense souffrance. C’est également le cas quand une zone musculaire est gonflée et particulièrement douloureuse.

Les douleurs musculaires et lombaires font très mal. Vous avez des sensations de raideurs au niveau de la nuque et des inflammations qui ne vous permettent pas de vous reposer.

Lorsque vous souffrez de ce mal, il est important de consulter le meilleur ostéopathe à saint germain en laye qui vous fera suivre un traitement adapté. Si ce mal est présent dans votre famille, n’attendez pas de développer les symptômes. Commencez des cures de soins chez ce praticien professionnel, afin de stopper cette maladie.

À l’aide de solutions naturelles et de ses mains, il vous épargnera la propagation des douleurs.

Les douleurs musculaires ne sont pas une fatalité, encore moins une souffrance avec laquelle vous devez vivre. Il existe des solutions naturelles et appropriées.

 

Si cette article vous a plu, n’hésitez pas à la partager avec votre entourage.

 

 

Intérêt de l’ostéopathie à domicile

Une séance d’ostéopathie à domicile se déroule comme une séance d’ostéopathie en cabinet à la différence qu’elle se passe directement chez vous dans votre salon. Vous n’avez pas à perdre du temps pour faire le trajet jusqu’au cabinet, subir les bouchons, le mauvais temps (pluie, neige…), le stress, le temps perdu pour la recherche d’une place de parking…

L’ostéopathe se déplace à votre domicile avec tout le matériel nécessaire à la séance (table d’ostéopathie à haute résilience, drap d’examen, coussin…), vous n’avez rien à prévoir, à part un peu de place pour mettre le matériel (2m de long sur 1m de large environ), et une tenue souple (tenue de sport, t-shirt, pyjama…).

Profiter de la séance d’ostéopathie sans en avoir les inconvénients, pas besoin de faire garder vos enfants, de poser un R.T.T. ou de modifier votre emploi du temps. Le thérapeute se déplace dans votre logement 7J/7 et 365J/an à l’heure de votre convenance (entre 8h et 20h).

Comparatif du temps utilisé lors d’une séance d’ostéopathie à domicile vs séance d’ostéopathie en cabinet (pour le patient)

 

Ostéopathie à domicileOstéopathie en cabinet
Pas de temps de trajet vous êtes chez vousTemps de trajet (pour aller au cabinet) entre 5 et 30 minutes
Déjà dans votre salonTemps de parking environ 5 minutes
Devant votre télévision ou à vous occuper de votre maisonTemps dans la salle d’attente entre 5 et 30 minutes
Durée de la séance environ 45 minutesDurée de la séance environ 45 minutes
Temps pour aller accompagner l’ostéopathe jusqu’au pas de votre porte environ 10 secondesTemps pour rentrer chez vous entre 5 et 30 minutes
Temps total environ 45 minutes (et 10 secondes!)Temps total entre 1h05 et 2h20

 

Ces temps ne tiennent pas compte d’un possible accident sur la route, d’une impossibilité de trouvé une place de parking, ou d’un important retard de votre thérapeute.

La bonne question est donc qu’allez vous faire de ce temps gagné?!

Avantages et inconvénients de l’ostéopathie à domicile

 

AvantagesInconvénients
•          Gain de temps important

•          Pas de stress

•          Pas d’obligation de gestion importante (enfants, travail…)

•          Pas de problème en cas de condition climatiques mauvaises

•          Tous les avantages d’une séance en cabinet chez vous

•          Déplacement chez vous, vous êtes donc disponible pour votre famille/travail directement après la séance

 

•          Nécessité d’avoir un lieu avec un peu de place disponible

 

 

De même un ostéopathe à domicile est parfaitement indiqué dans les cas où vous ne pouvez pas vous déplacer : femmes enceintes, personnes handicapées, personnes avec des enfants en bas âgesou ne souhaitez pas vous déplacer : contraintes horaires, envie d’être soigné chez soi, gain de temps…

Travaillant en réseau tous les praticiens sont tous des Ostéopathes D.O. (formation en 5 ans, en temps complet), de plus ils ont fait des formations post-graduées (formation après la formation initiale de 5 ans) pour améliorer leurs techniques sur certains types de pathologies (troubles O.R.L., ostéopathie en urgence, T.M.S. : troubles musculosquelettiques…) ou de patients (nourrissons/bébés, femmes enceintes, sportifs, séniors…). Les ostéopathes engagés travaillent à domicile par choix.

Attention : Certaines plateforme d’ostéopathie (sites internet qui ne dépendent pas d’une personne physique, n’ont aucune photo d’ostéopathes et sont dirigés par des commerciaux qui engagent des étudiants ostéopathes ou des débutants, qui sont donc disponible à n’importe quelle heure de la journée et peuvent intervenir très vite, mais avec des résultats très fluctuants…).  Il est toujours conseillé de choisir un ostéopathe précis, que l’on vous a recommandé par bouche à oreille (voisins, amis…) plutôt que de faire uniquement par une recherche sur internet en prenant le premier résultat (qui correspond à des gens qui investissent massivement et utilisent des techniques commerciales parfois trompeuses).

Comment se déroule une séance d’ostéopathie à domicile ?

 

La séance d’ostéopathie à domicile se déroule de façon similaire à une séance en cabinet mais directement chez vous dans votre salon ! Voyons ensemble en détail le déroulement de la séance.

  • L’ostéopathe se déplace chez vous à l’heure que vous avez choisie. Il faut être présent chez vous au moins 15 minutes avant le début de la séance et ne pas prévoir de rendez vous directement après la séance, car l’ostéopathe qui se déplace chez vous peut arriver un peu en avance ou subir les aléas de la route et arriver un peu en retard, pendant ce temps-là vous pouvez profiter du confort de votre canapé ????.
  • Le thérapeute installe son matériel chez vous, il est donc nécessaire de prévoir un peu de place pour l’accueillir. Car il se déplace tout le temps avec la table d’ostéopathie, le drap d’examen, un coussin, tout le nécessaire d’hygiène… Nos praticien(ne)s ne pratiquent pas sur le lit ou sur une chaise dans de mauvaises conditions pour vous et lui/elle contrairement aux autres ostéopathes qui se déplacent à domicile.
  • L’anamnèse ou interrogatoire: L’ostéopathe va vous poser des questions sur votre douleur, vos pathologies anciennes, l’historique de votre gêne, vos précédents traitements… Pour avoir toutes les informations nécessaires pour vous soigner en connaissance de vos antécédents.
  • Tests : L’ostéopathe va par des tests médicaux (tests orthopédiques) et ostéopathiques déterminer la cause de votre gêne et établir un plan de traitement
  • Traitement : Par des techniques douces et adaptées (manipulations manuelles), le thérapeute va travailler pour vous aider dans votre guérison.
  • Tests post-traitement: L’ostéopathe test à nouveau après le traitement pour appréhender les résultats de son traitement.
  • Conseils et exercices : En cas de besoin, le praticien pourra vous proposer des exercices ou vous donner des conseils pour potentialiser les effets de la séance.
  • Paiement et facture : Le patiente paye sa séance et l’ostéopathe lui fournit systématiquement une facture en fin de séance pour le remboursement par les mutuelles.

L’ensemble de ces étapes formant la séance d’ostéopathie dure environ 45 minutes pour une séance avec un adulte (la durée peut être plus longue ou plus courte en fonction de la pathologie, des premiers résultats au traitement, les premières séances sont souvent plus longues…)

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations

 

A quel âge faut-il mettre des chaussures? lesquelles choisir?

L’acquisition de la marche intervient chez le jeune enfant entre 9 et 20 mois généralement.

La démarche devient assurée le plus souvent entre 14et 18mois.

Durant les 2 premières années de la vie, le pied du bébé grandit vite environ 2,5 cm par an, par la suite et jusqu’à ses 5 ans le rythme se stabilise à environ 1 cm par an.

Il est donc important de comprendre les effets et les risques du port de chaussures inadaptées portées trop tôt.

Pendant ses premières années il est donc essentiel de laisser le pied de l’enfant libre dans ses mouvements, et donc de le faire marcher pieds nus le plus longtemps possible.

De même il ne faut pas céder aux arguments commerciaux des fabricants et vendeurs de chaussures, car même si elles sont mignonnes les chaussures pour les très jeunes enfants sont inutiles et plutôt néfaste au développement, même s’il y a indiqué qu’elle est adaptée. Car souvent il est indiqué avec soutien plantaire (un contrefort interne avec une voute plantaire est fait dans la semelle), mais les enfants n’ont pas besoin d’un soutien plantaire, car à cet âge leurs pieds sont physiologiquement (naturellement) plats. Et donc des soutiens par des voutes plantaires artificielles vont possiblement gêner le développement naturel des muscles du pied et donc possiblement perturber la création naturelle de la voûte plantaire.

On ne sait qu’autour de 4-5 ans si l’enfant a ou non des pieds plats (à cet âge les muscles et tendons se sont développer suffisamment), cependant un traitement par un ostéopathe pour prévenir les pieds plats pourra être entamé en amont pour prévenir ce problème.

 

A savoir : un enfant se plaint rarement des pieds car la couche adipeuse (qui rend les pieds de bébé potelés) limite sa sensibilité à la douleur.

Quelles chaussures prendre pour les jeunes enfants (12 à 36 mois) ?

 

Pour les enfants, il est important de choisir des chaussures de qualités souvent nommées par les fabricants « spéciales premiers pas ».

Le pied de l’enfant est à cet âge plat et plutôt rond.

Conseils pour choisir les chaussures des enfants

 

Les chaussures doivent donc maintenir le pied suffisamment avec une tige assez haute et un galbe du talon de 1cm environ. Des contreforts asymétriques respectant l’anatomie du pied et permettant un bon maintien, surtout de l’arrière pied et de la cheville sont nécessaires. (cf photo différentes partie d’une chaussure)

Il faut éviter les chaussures trop lourdes ou à scratch (plus pratique mais moins efficace pour le maintien).

Il faut donc systématiquement lacer les chaussures, car les lacets permettent de compenser une tige trop souple ou mal ajustée.

Le bout de la chaussure doit permettre le mouvement des orteils et la mobilité des doigts de pieds dans tous les sens.

quelles sont les différentes parties d'une chaussure, votre ostéopathe vous dit tout

Quels conseils pour les chaussures des enfants plus grands (3 à 6 ans) ?

Les chaussures doivent assurées un maintien efficace des articulations de la cheville (tibio- tarsienne et sous talienne). Il faut donc une tige assez haute et rigide (la tige ne doit pas être sur la malléole). Il faut toujours respecter des contreforts asymétriques.

Chaque pied étant différent, les soutiens plantaires (voutes) imposé de façon arbitraire dans les chaussures peuvent gêner la croissance naturelle du pied et des muscles, tendons et ligaments qui le sous-tende. Des semelles de propretés amovibles ou des orthèses plantaires (faites par un podologue ou un professionnel).

Attention : il faut également faire attention aux surpiqures et aux coutures intérieurs qui si elles sont trop saillantes ou mal placées peuvent agresser le pied.

 

En cas de doute ou de troubles du pied de votre enfant n’hésitez pas à consulter votre ostéopathe ou un podologue.

 

 

 

Si cet article vous a plu merci de le partager!

 

 

 

 

Comment soulager le mal de dos de votre enfant ?

 

Le mal de dos est très répandu chez les adultes, un peu moins chez les enfants. Malheureusement, lorsque les plus petits souffrent d’un mal de dos, cela est très gênant et douloureux, et surtout difficile à soulager. Il existe des thérapies efficaces pour aider un enfant souffrant d’une lombalgie, d’une dorsalgie ou encore d’une cervicalgie. Et l’ostéopathie peut être un précieux soutien pour les plus jeunes. Pourquoi et dans quelles mesures ? On vous explique tout.

 

Le mal de dos chez l’enfant

 

Il existe différentes causes au mal de dos chez l’enfant. Il peut exister des pathologies de naissance ou qui sont apparues tôt dans le développement du corps du jeune enfant, comme les scolioses ou des malformations osseuses qui peuvent être à l’origine de douleurs du bas du dos ou des cervicales. Mais actuellement, d’autres raisons peuvent expliquer le mal de dos, comme par exemple le poids du cartable scolaire. En effet, un poids important sur les épaules des plus petits sur le long terme peut avoir de dramatiques conséquences sur leurs muscles en construction. Ainsi, des douleurs peuvent apparaître.

De même, une mauvaise posture peut expliquer les douleurs dorsales chez un enfant. Lorsqu’un enfant se tient mal, qu’il adopte de mauvaises positions lorsqu’il est assis, qu’il dandine de droite à gauche, lorsqu’il se tient debout, que les genoux ne sont pas dans l’axe ou que le corps est mal équilibré, des douleurs peuvent survenir. Ce n’est pas forcément grave, mais il est dommage de laisser un enfant souffrir quand il existe des techniques aussi efficaces que l’ostéopathie pour les soulager, et ces mauvaises postures pourront avoir des conséquences dans le futur.

Ainsi, si vous le désirez, vous pouvez conduire votre enfant chez un ostéopathe spécialisé pour les enfants, afin de lui faire suivre une séance. Ce dernier réalisera un bilan complet et postural, afin d’identifier rapidement les problèmes de dos de votre enfant. Il pourra ainsi rapidement le soulager grâce à des manipulations douces et efficaces.

Soulager le mal de dos d’un enfant grâce à l’ostéopathie

 

L’ostéopathe considère le mal dans son ensemble. Ainsi, le mal de dos n’est pas uniquement lié au dos ! Le professionnel va ainsi utiliser des outils thérapeutiques adaptés afin de vérifier qu’il n’y a pas une dysfonction autre qui pourrait expliquer le mal de dos, qu’il soit aussi bien au niveau cervical, que dorsal ou lombaire. Parfois, une manipulation viscérale peut soulager un mal de dos !

Car chez l’enfant, le mal de dos peut être généré par le port d’un cartable scolaire trop lourd, par une chute, par une scoliose… mais aussi par des problèmes crâniens, des désaxements de la mâchoire, ou encore des maux d’estomac. De même le port d’instruments pourra affecter sa posture : lunettes, semelles, bagues et appareil dentaire… affectent la façon dont votre enfant se porte et se portera !

Il ne faut négliger aucun aspect du corps, et ne pas uniquement se focaliser sur la douleur. C’est en considérant le corps comme un ensemble équilibré qu’il est possible de le soulager efficacement et durablement. Cette approche est douce et particulièrement redoutable, permettant ainsi de soulager le mal de dos de votre enfant rapidement.

 

Guérir le mal de dos avec des techniques ostéopathiques

 

Vous devez opter pour un ostéopathe dont les capacités professionnelles envers les enfants ont été prouvées. Le bouche-à-oreille est particulièrement utile pour trouver le praticien qui mettra en confiance votre enfant. Car les manipulations ostéopathiques peuvent être impressionnantes pour un enfant, et ce dernier doit se sentir à l’aise et en confiance. L’enfant ne doit pas avoir peur et il est important de lui expliquer à quel point cette séance sera bénéfique pour lui. Il n’aura plus mal au dos, mais il doit être détendu et ne pas crispé pendant la séance avec le thérapeute.

L’ostéopathie pourra l’aider sur le long terme et aidera sans le moindre doute votre enfant à se sentir mieux dans son corps. La douleur est difficile à gérer pour un enfant, et il est évident que vous ne devez pas le laisser souffrir et s’enfermer dans son mal de dos. En outre, le plus souvent, il n’y a aucun besoin de produits médicamenteux pour faire disparaître un mal de dos. L’ostéopathie pourra soulager votre enfant sur le long terme, et lui apprendre à se tenir différemment. En découvrant l’origine du mal de dos de votre enfant, vous pourrez l’aider au quotidien pour rééquilibrer durablement son corps et dire adieu à ces douleurs.

 

L’ostéopathie est-elle dangereuse pour votre enfant ?

 

L’ostéopathie n’a pas toujours bonne presse auprès des parents qui craignent de voir leurs enfants être manipulés car ils imaginent que cela se passent uniquement en faisant craquer. Pourtant, ces techniques de manipulation sont particulièrement efficaces et douces, et ne représentent pas le moindre danger. D’ailleurs, sachez que les nourrissons qui viennent de naître peuvent être manipulés par un professionnel sans le moindre souci ! Votre ostéopathe travaille d’ailleurs au sein d’une maternité.

L’ostéopathie permet de soulager efficacement et rapidement certaines douleurs telles que le mal de dos qu’il soit due au port du cartable ou du sac scolaire ou à autre chose. Ainsi, vous ne risquez rien à conduire votre petit chez un professionnel. Au contraire, même s’il n’a pas de douleur, le praticien pourra rééquilibrer son petit corps et l’aider à se sentir mieux dans sa peau, cette séance préventive permettra aussi de regarder si certaines dysfonctions ne sont pas présentes mais encore non douloureuses (non symptomatiques).

Un bilan complet est toujours réalisé par le praticien avant la réalisation d’une séance, afin de connaître ses antécédents médicaux. Ainsi, vous ne prenez aucun risque à faire suivre à votre enfant une séance d’ostéopathie, cette dernière étant adaptée à chaque petit en fonction de son histoire, de son vécu, de ses maladies et de ses petits tracas du quotidien.

L’ostéopathie permet d’agir à la fois sur le corps et sur l’esprit. Car un corps sain et équilibré est à l’origine d’un mieux-être complet, y compris chez les enfants, cela permet aussi souvent de calmer les enfants trop dissipés. Pour toutes ces raisons, n’hésitez plus et aidez votre enfant à soulager son mal de dos rapidement et efficacement, grâce à des techniques de manipulation douces et précises.

Contacter votre ostéopathe pour plus de renseignements

L’origine du craquement est étudiée depuis de très nombreuses années, beaucoup d’hypothèses ont été émises et démenties. Faire craquer ses articulations, est-il dangereux? D’où peut provenir le « craquement » entendu? Quelles techniques l’ostéopathe peut-il utiliser pour vous soigner? Faisons le point ensemble

D’où vient le « craquement » parfois entendu après une manipulation ostéopathique ?

Une recherche conjointe entre l’école polytechnique et l’université de Stanford est parvenue à la conclusion (d’après un modèle mathématique) que le craquement entendu par exemple en faisant craquer ses doigts viendrait de l’éclatement de microscopique bulles dans le liquide articulaire (liquide synovial) créer au sein de l’articulation, cette découverte a été publié dans la revue Scientific reports.

L’éclatement d’une seule bulle de gaz suffirait à produire le « crac » caractéristique. Le craquement ne correspond donc pas à un « déplacement » ou à une « remise en place » de l’articulation.

D’autres chercheurs sont arrivés à une conclusion différente : le craquement serait dû à la création d’une cavité remplie de gaz dans le liquide synovial au sein de l’articulation, ce phénomène physique s’appelle la cavitation.

Donc mouvement de gaz ou éclatement de bulles de gaz la science n’a pas encore complètement percée le secret du craquement articulaire.

Faire craquer ses articulations entraîne-t-il de l’arthrose ou de l’arthrite ?

La science est par contre unanime, faire craquer ses articulations (doigts, pieds…) ne provoquerait ni arthrose, ni arthrite et n’est donc pas dangereux.

Cela a été prouvé par plusieurs études et tests. Par exemple le docteur Donald Unger (médecin californien) a fait craquer les doigts de sa main gauche pendant 50 ans au moins 2 fois par jour, en ne touchant pas à ceux de sa main droite. Après plus de 36500 craquements, aucune différence notable au niveau de ses mains (résultats publiés en 1998).

Une autre étude de 2011, publiée dans le Journal of American Board of Family Medicine, a montrée sur plus de 200 personnes, que celles qui se faisaient craquer régulièrement les articulations n’étaient pas plus affectées par de l’arthrite que les autres.

Attention : Attention cependant à ceux qui font craquer quotidiennement leurs articulations, pour le cou par exemple, cela est plus gênant car cela se fait le plus souvent au même étage vertébral, entraînant de se fait une certaine laxité ligamentaire. Pour maîtriser cette instabilité les muscles cervicaux se contractent et cela peut devenir douloureux à la longue.

En conclusion, faire craquer une articulation n’est pas dangereux, mais cela ne doit pas être fait machinalement et de façon quotidienne car ce geste à l’apparence anodin, peut avoir des conséquences douloureuses.

Quelles techniques ostéopathiques utilisent ce type de méthodes?

En ostéopathie, ces techniques sont appelées “HVBA” (Haute Vitesse Basse Amplitude), ou “Trust” elles forment les “techniques structures“.

Les techniques structurelles ont une action sur les parties osseuses, articulaires et musculaires du corps.

Ce type de technique est souvent utilisé dans les milieux sportifs, mais sont adaptés à de nombreuses personnes.

Principe et fonctionnement de cette technique

Ces techniques sont caractérisées par un mouvement très vif sur une courte distance, qui peuvent entraîner un craquement.

Concrètement, l’ostéopathe spécialisé va diriger l’articulation doucement vers son amplitude maximale (barrière motrice) qui est une barrière élastique correspondant au maximum du mouvement indolore suite à une perte de mobilité du patient (lésion ostéopathique), à ce niveau il va pratiquer un trust (mouvement vif et de faible amplitude).

Ce mouvement va “sidérer” le système nerveux, et cela va entraîner un réflexe musculaire par action sur la boucle Gamma ce qui va entraîner un relâchement musculaire et une reprise de mobilité.

Pour plus de détails n’hésitez pas à regarder les travaux de Irvin Korr et Richard et Orsal.

Certains techniques ostéopathiques, entraînent un craquement au niveau des articulations, pratiquées par un ostéopathes ces techniques qui consistent à faire craquer, cela n'est pas dangereux quand le professionnel est qualifié.

Est-ce dangereux d’utiliser ces techniques?

Ces techniques pratiquées par un professionnel bien formé et qualifié ne présentent pas plus de risques que les autres techniques ostéopathiques, elles sont prétendument dangereuse, car impressionnante de par le craquement (bruit de crack) car certains pensaient que cela correspondait au déplacement des os (ce qui est faux cf avant). Il peut être nécessaire de pratiquer des tests (qu’un bon ostéopathe connait) avant de pratiquer ce type de techniques pour éviter tout risque.

Pour avoir une idée de la dangerosité de cette pratique dans les années 90, il a été recensé environ 1 accident pour 1000000 de manipulations, cet incident n’étant de plus pas la cause d’un ostéopathe.

Alors que par exemple les médicaments (leurs mauvaises prises et leurs effets indésirables) seraient responsable d’environ 20000 décès par an (source reportage d’Arte “médicaments sous influence”).

Ce type de technique n’est par contre pas adaptés à tous, et seront à éviter sur les nourrissons/bébés, les personnes âgées ou ostéoporotiques (fragilité osseuse) ou ayant des lésions osseuses.

Y-a-t-il des alternatives à ces techniques?

Ces techniques ne sont qu’une petite partie des options thérapeutique de votre ostéopathe, n’hésitez pas à en parler avec lui.

Si cela vous dérange, votre thérapeute peut pratiquer différemment: techniques fonctionnelles (fasciales, myofasciales, fluidique, hémodynamique), techniques viscérales, point Trigger, Techniques d’énergie musculaire (Mitchell), techniques crâniennes…

 

La prise en charge de l’ostéopathie en France

En France, la pratique des médecines alternatives est de plus en plus courante. Accessible à tous, Les frais engagés par ces thérapies, sont de mieux en mieux pris en charge par les mutuelles et les assurances complémentaires, voyons cela ensemble.

Modalités de remboursement pour l’ostéopathie

L’ostéopathie consiste en la manipulation corporelle du patient avec pour objectif de diminuer les T.M.S. (troubles musculo-squelettiques) come les problèmes vertébraux ou musculaires ; les maux de tête, la dépression et bien d’autres (cf. indications pour les bébés, les enfants, les adolescents, les adultes, les sportifs, les femmes enceintes, les séniors). Souvent associé aux médecines douces, ou médecines alternatives, la pratique est cependant reconnue par l’état en France depuis 2002 (Loi Kouchner) mais elle n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale et l’Assurance Maladie mais uniquement par les mutuelles et les complémentaires.

A savoir : Les actes d’ostéopathie peuvent aussi être pris en charge intégralement dans le cas d’accident de travail ou d’accident de la voie publique

Le succès de l’ostéopathie grandissant auprès du public de par son efficacité, de plus en plus de mutuelles santé ont décidé de prendre en charge tout ou partie des dépenses d’ostéopathie, en fonction des contrats souscrits. (À ce jour plus de 80% des mutuelles prennent en charge l’ostéopathie)

Cette prise en charge par les mutuelles se présente de deux façons différentes :

  • Le forfait annuel : il consiste en l’attribution d’une cagnotte annuelle dédiée aux dépenses de médecine douce. Tant que sa cagnotte n’est pas épuisée, l’assuré est intégralement pris en charge de ses dépenses.

Exemple : avec un forfait annuel de 150€, pour une séance d’ostéopathie à 65€, l’assuré est donc remboursé de 65€ sur sa première séance, 65€ sur la seconde puis 20€ sur la troisième.

  • Le remboursement par acte : il permet d’assurer une prise en charge fixe à chaque séance.

Exemple : avec un remboursement par acte de 35€ pour 5 séances, l’assuré sera remboursé à chaque fois de 35€.

A savoir: si vous avez une surcomplémentaire spéciale pour le remboursement de l’ostéopathie (et des autres médecines alternatives) il est possible d’être remboursé intégralement de vos soins (les actes deviennent donc gratuits) voir d’être remboursé plus que le prix de la séance.

Exemple : avec un remboursement de 35€ par séance (avec votre mutuelle) et de 40€ par séance (avec la surcomplémentaire), pour une séance d’ostéopathie à 65€, le patient sera remboursé 75€.

N’hésitez pas à en parler avec votre ostéopathe

Important: Il est important que le patient sache la date d’effet de son contrat (le plus souvent 31/12) car les remboursements se calculent par an et par bénéficiaire, donc normalement au 1er janvier de l’année suivante votre forfait d’ostéopathie est à nouveau complet et vous pouvez à nouveau bénéficier de l’intégralité de vos remboursements.

De haut niveau de prise en charge

Les tarifs de l’ostéopathie sont variables selon le département dans lequel le patient se trouve. En effet, les tarifs varient essentiellement en fonction de la localité et de la concurrence à proximité.

En moyenne, une séance d’ostéopathie en France coûte entre 40 et 100€. Dans le cadre d’un traitement impliquant plusieurs visites, la souscription d’un contrat de mutuelle santé peut rapidement s’imposer judicieux à tous les patients. En 2018, les remboursements proposés par les mutuelles santé sont de plus en plus élevés pour s’accorder avec les dépenses des assurés.

Certains contrats classiques proposent jusqu’à 400€ de forfait annuel.

D’autres compagnies, font valoir des surcomplémentaires qui permettent de renforcer les remboursements en médecine douce pour obtenir parfois jusqu’à 500€ par an.

Vous pouvez également consulter la liste des tarifs et remboursement que nous avons dressé pour nos séances d’ostéopathie dans la partie dédiée du site.

Trucs et astuces pour bien choisir

Bien sûr, pour pouvoir proposer de tels niveaux de remboursement sur l’ostéopathie, les mutuelles appliquent des tarifs très élevés sur leurs meilleurs contrats.

Afin de jouir d’une bonne prise en charge au meilleur prix, il est important de comparer les différents contrats. Voici une liste non-exhaustive de trucs et astuces à savoir avant de se lancer :

  • Si vous n’êtes pas encore habitué de la pratique de l’ostéopathie, préférez les remboursements par séance. En effet, les tarifs sont généralement plus avantageux et la prise en charge suffisante.
  • En revanche, si vous êtes un gros consommateur de médecine douce, le forfait annuel propose de plus hauts niveaux de remboursement, moyennant une prime d’assurance plus élevée.
  • Pour les contrats de mutuelle santé qui proposent des renforts en médecine douce, prenez le temps de vérifier l’existence, ou non, de plafond. En effet, ces derniers sont souvent présents afin de limiter les remboursements.
  • De la même manière, certains contrats prévoient des délais de carence d’en général 6 mois. Pour rappel, le délai de carence correspond à la période au début du contrat ou vous ne disposez pas de la garantie et donc pas de remboursement.
  • Enfin, vérifiez que la pratique de l’ostéopathie, ou de toute autre discipline dont vous souhaitez une prise en charge, soit bien précisée dans les conditions générales.
  • Vous pouvez prendre une mutuelle pour vos soins généraux qui remboursera peu l’ostéopathie et y adjoindre une surcomplémentaire (pour moins de 20€/mois) qui prendra bien en charge l’ostéopathie et vous aurez donc le droit aux 2 remboursements !

Certains sites proposent des classements afin d’aider les consommateurs à s’assurer au meilleur prix. Ils comparent les meilleures mutuelles qui prennent en charge les dépenses de médecine douce et les classent afin d’aider le consommateur à choisir. Voici d’ailleurs un exemple de site qui propose ce type de classement (voir le site).

Comment être bien pris en charge

Après chaque séance d’ostéopathie, le thérapeute remet une facture à son client.

Afin d’être remboursé de sa visite, le patient, doit transmettre la facture à son assureur (mutuelle et/ou surcomplémentaire) qui procédera au remboursement (il peut de plus le faire par mail).

Il peut être intéressant de voir avec votre mutuelle si elle a une option spéciale à ajouter pour les médecines alternatives (dont l’ostéopathie), ainsi que le tarif de cette option et de comparer pour savoir si certaines surcomplémentaires sont moins cher. Votre ostéopathe pourra vous recommander des courtiers, des mutuelles et des surcomplémentaires pour que vous soyez remboursé au mieux pour un tarif le plus raisonnable possible.

 

Sources de l’article

  • http://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/qualite-des-soins-et-pratiques/securite/article/les-pratiques-de-soins-non-conventionnelles
  • http://bonne-assurance.com/mutuelle/vos-besoins/medecine-douce/

 

Cet article invité à été écrit par Antoine BOULANGER de Bonne assurance

Intérêt de l’ostéopathie en complémentarité de l’orthodontie

 

Qu’est-ce que l’orthodontie ?

L’orthodontie est une spécialité de la médecine dentaire qui se consacre à la correction des anomalies d’alignement et de positionnement des dents et des mâchoires dans un but esthétique et fonctionnel, elle a aussi un rôle prépondérant dans la prévention de ces troubles.

Quelle sont les causes de la mauvaise position des dents et des mâchoires ?

De nombreux facteurs peuvent influencer ces positions : l’hérédité : certains troubles sont familiaux, des troubles du développement (problème de mâchoire suite au développement du crâne, choc, troubles dentaires suite à une perte prématurée des dents de laits ou des dents d’adulte, accident…) et mauvaises habitudes (succion du pouce, mauvaise respiration, trouble de la déglutition, mordillement de crayon, des lèvres…).

Intérêt d’un traitement orthodontique ?

Le traitement orthodontique permet d’avoir un beau sourire, ce qui amène un meilleur estime de soi (et permet de sourire à pleine dent), ce qui amène un intérêt esthétique et évite les possibles moqueries des autres.

Cela permet aussi d’avoir des dents plus saines, et plus facile à nettoyer, cela limite les zones qui ne peuvent être atteint par la brosse, diminue l’apparition de la plaque dentaire, baisse le nombre et la fréquence des caries, limite les maladies parodontales…

Ce traitement permet aussi (et surtout) d’avoir une bonne occlusion (positionnement des dents et de la mâchoire supérieure par rapport à l’inférieure), ce qui permet de limiter la tension sur les muscles et les articulations temporo-mandibulaires, cela évite le bruxisme (grincement des dents) qui est souvent la cause d’une usure importante et prématuré des dents, ainsi que des douleurs cervicales, des maux de têtes et de la fatigue au niveau des muscles.

Quand commencer un traitement orthodontique et à qui s’adresse-t-elle ?

 

Dès qu’un problème est décelé, même très jeune, il est important de consulter. Car plus le traitement est commencé tôt moins il sera important et invasif, et cela évitera des traitements lourds plus tard.

Plusieurs bilans bucco-dentaires gratuits sont d’ailleurs proposés aux enfants.

L’orthodontie s’adresse à tous : enfants, adolescents, adultes.

Même si la plupart des traitements ont lieus enfants entre 7 et 14 ans.

En quoi consiste le traitement ?

 

Le traitement orthodontique utilise différents appareillages qui permettent de modifier la position des dents, il existe de nombreux modèles fixes ou amovibles, apparents ou non, c’est l’orthodontiste spécialiste qui choisira le plus adapté à la situation.

C’est assez souvent le dentiste qui vous renverra vers l’orthodontiste en cas de besoin.

l'ostéopathie peut diminuer les effets indésirables de l'orthodontie et du traitement orthodontique

En quoi l’ostéopathie peut-elle aider dans le cas d’un traitement orthodontique ?

 

L’ostéopathe collabore avec l’orthodontiste pour maximiser le travail qu’il a effectué, cela permet aussi d’améliorer le confort du patient et de limiter les (possibles) troubles pouvant apparaitre au cours de celui-ci : maux de tête, douleur cervical (cervicalgie), fatigue, raideur, névralgie, troubles visuels…

Car l’appareillage dentaire n’est pas anodin et entraîne de nombreux changements dans les sensations et dans la posture, qui peuvent à terme entrainer des dysfonctions et des troubles importants.

Car pour votre corps cette nouvelle information (le port d’un appareil) nécessite de nouvelles adaptations, l’ostéopathe sera à même de limiter les tensions au niveau du crâne, de rendre les articulations plus mobiles et de détendre les muscles, ce qui permettra au traitement d’être plus rapide, le port d’un appareil dentaire augmentant la pression sur les mâchoires et sur certaines parties crâniennes.

De plus il est intéressant de consulter un ostéopathe aussi avant le port d’un appareillage pour qu’il soit mieux toléré.

Il vaut mieux donc consulter un ostéopathe avant, pendant et après le port d’un appareil dentaire.

Un traitement ostéopathique précoce évite des troubles importants pouvant amener à une consultation en « urgence » le plus souvent pour torticolis et/ou maux de tête importants.

N’hésitez pas à consulter votre ostéopathe pour plus d’informations.

 

 

 

 

Si cet article vous a plu merci de le partager!

L’adage dit « mieux vaut prévenir que guérir », est-ce vrai ? Cela s’applique-t-il aussi à l’ostéopathie ? Nous allons au cours de cet article voir cela ensemble.

Consultation en urgence ou consultation préventive ?

La consultation en ostéopathie se fait souvent dans « l’urgence » avec des douleurs aigües

Beaucoup de mes patients me consultent dans un état de douleur aigüe (mal de dos, lumbago, torticolis…), ou après avoir consulté de nombreux professionnels avec des douleurs importantes ou chroniques : hernies discales (souvent multiples), entorses à répétition…. Parfois même  ils m’accueillent coincés dans des positions “originales” (en flexion de tronc, voir allongés par terre, n’ayant pas pu se relever). Après les avoir aidés à retrouver un meilleur état de santé, ils me demandent comment ils peuvent continuer à aller mieux et rester en bonne santé, il n’y a malheureusement pas de secrets conservés jalousement par de vieux ostéopathes :) , ou de pilules magiques ayant des effets exceptionnels (souvent elles n’ont d’exceptionnel que le prix!). Une séance préventive aurait pu le plus souvent éviter ces problèmes, mais comment la prévention peut elle améliorer votre état de santé?

dans la santé, comme dans l'ostéopathie la prévention et importante

Comment être et rester en bonne santé ?

Il n’y a que 3 choses importantes: la nourriture (on est ce que l’on mange!), l’activité physique (mais pas besoin d’en faire non plus 15 heures par jour) et ce que j’appelle l’entretien personnel et “médical” (qui englobe beaucoup de choses, comme par exemple pour la partie “personnel” travail et stress que l’on se donne personnellement dans la vie de tous les jours, et pour la partie, “médicale”: est ce que l’on consulte de façon régulière un dentiste, un ostéopathe, un ophtalmologue… en résumé est ce que l’on fait attention à son état de santé).

Faisons tout d’abord un parallèle avec l’automobile: pour que vous puissiez rouler en voiture, il vous faut plusieurs choses: d’abord le permis (on vous apprend à conduire et globalement ou sont les principaux composants de votre voiture), de l’essence (si vous mettez de l’eau ou du vinaigre dans votre réservoir vous aurez quelques surprises), un garagiste (qui est là pour réparer votre voiture et optimiser certaines pièces).

Maintenant si vous voulez que votre voiture consomme peu, dure longtemps, et ne soit pas un gouffre financier vous allez en plus devoir apprendre à : conduire prudemment et efficacement (si vous roulez trop vite et trop près, vous consommerez plus de carburant et vous aurez plus d’accidents), rouler de façon régulière (si votre voiture reste dans le garage longtemps, quand vous allez essayer de l’utiliser elle ne démarrera plus, et si elle démarre vous n’aurez pas l’habitude de conduire et vous serez donc dangereux), agir rapidement si un voyant s’allume ou si vous constatez un problème (en le réglant vous-même dans certains cas: pneu crevé, ou en laissant faire un professionnel dans d’autres: voyant rouge allumé). De plus cela coûte moins cher de faire un entretien régulier plutôt que d’attendre que la voiture tombe en panne pour la faire réparer (et payer une grosse somme d’un coup).

Je connais peu de personnes qui quand le voyant rouge est allumé mettent la main dessus pour ne pas le voir, ou démonte le voyant, et pourtant c’est que font la majorité des patients, ils préfèrent aller jusqu’au limite de leur corps quitte à se blesser plutôt que d’écouter celui-ci quand il est en souffrance.

pour éviter l'accident, mieux vaut faire de la prévention

En effet avec votre corps c’est exactement pareil, il est nécessaire de manger sainement et de tout (je reviendrai sur ce sujet dans un prochain article, mais le régime pizza ne marche pas, regardez ” le pari“, pas plus que le régime salade, grand pourvoyeur d’effet yoyo, ni le régime riz/dinde, même pour les sportifs qui veulent être tellement musclés qu’ils ne passent plus les portes ), il est important de faire une activité physique régulière (la marche, le vélo, le yoga, il y a des milliers de sports différents, et 41 olympiques pour les plus motivés!), et de se faire traiter régulièrement [(pour le dentiste : on se brosse les dents tous les jours (et même plusieurs fois par jours!) et on le consulte environ 1 fois/an,  pour l’ostéopathie cela dépend de votre âge et de votre activité professionnelle et physique, mais environ tous les 3/4 mois pour un adulte et 1 fois par an pour les enfants de plus de 2 ans, ces rendez-vous se faisant en prévention et en l’absence de troubles, la fréquence effective des consultations sera à  déterminer avec le thérapeute en fonction entre autre des antécédents du patient.).

Nota bene: De plus comme il est important pour la voiture d’avoir le permis de conduire, il est important pour tout le monde de savoir très globalement comment est fait son corps, comment il marche, et surtout comment on l’utilise: comment on se tient bien assis (surtout en entreprise devant un pc par exemple[1]), comment limiter ses problèmes de dos, comment on peut aider les autres en cas de problème…

la prévention en ostéopathie permet d'éviter la douleur et de rester en bonne santé

Importance de la prévention pour rester en bonne santé

Vous l’aurez donc compris par la prévention nombre de ces problèmes auraient pu être résolus avant leur apparitions, car contrairement à ce que beaucoup pensent, la cause de leur douleur et de leur blocage n’est que rarement “un faux mouvement”, vous imaginez bien que ce n’est pas en vous levant un peu vite ce matin, ou en ramassant (mal) le jouet de la petite que vous avez réussi à coincé cette belle mécanique qu’est votre corps. Par contre ce mauvais mouvement est venu se surajouter aux centaines d’autres, et c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, surtout que le plus souvent vous avez eu des signaux d’alarme (le fameux voyant qui s’allume), une petite douleur dans les lombaires y a 1 mois (que vous avez fait partir comme par magie avec un anti-inflammatoire)  qui est revenue mais un peu différente 5 jours plus tard avec une sensibilité dans la fesse en plus, jusqu’à ce jour fatidique (un dimanche de préférence), ou vous avez été terrassé par un gel douche, vous vous êtes penché et là… (C’est le drame).

Votre ostéopathe se déplacera en « urgence » à votre domicile, mais cela aurait surement pu être évité par des séances préventives et régulières. De plus lorsque vous emmener votre corps dans ses limites vous l’abimez, vous augmentez l’usure et malheureusement contrairement au garagiste je n’ai aucune pièce de rechange, et cela fait le lit des maladies chroniques ou des troubles importants (hernie discale, fracture de fatigue…).

Et surtout il est plus facile de corriger un problème débutant, qu’un problème installé de longue date (tout comme il est plus facile de redresser un arbrisseau, qu’un peuplier de 20 mètres)

Vous êtes acteurs de votre santé!

Important : Il faut aussi savoir que l’ostéopathe ne travaille pas seul, il est intégré au sein d’un système de soin et travaille différentes professions médicales parmi lesquelles des médecins généralistes et spécialistes, des dentistes (et orthodontistes), des podologues, des kinésithérapeutes…

même en ostéopathie la prévention est importante

La séance préventive chez les sportifs

Une séance de prévention peut aussi être intéressante chez les sportifs (amateurs ou professionnels) ou les futurs sportifs: pour établir un bilan et rééquilibrer avant de débuter une activité physique, ou de vous remettre au sport après un temps d’arrêt.

Pour préparer une compétition, pour être au mieux de ses capacités lors des entraînements et du jour J.

Après une blessure pour se soigner plus vite, et revenir dans les meilleurs délais et dans de bonnes conditions à son niveau d’avant.

La prévention chez les femmes enceintes et après l’accouchement

Chez la femme enceinte, comme chez la jeune maman, une séance préventive permet de régler des troubles (entre autre du bassin et de la posture) qui ne sont pas encore forcément très douloureux mais peuvent rapidement devenir invalidant, n’hésitez pas à consulter les articles à ce sujet (cf. liens)

L’ostéopathie préventive chez les enfants et les adolescents

Pour prévenir les troubles de la posture et les problèmes qui deviendront gênant à l’âge adulte (troubles de la croissance, scoliose, osgood schlatter, problème d’occlusion…).

La séance de prévention chez le bébé

Chez le bébé (le nourrisson), comme chez l’enfant des troubles peuvent être présents mais non symptomatiques, un traitement préventif permettra de les corriger simplement et en douceur.

La séance d’ostéopathie préventive chez le sénior et la personne âgée

Même aux âges avancés de la vie, la prévention tient toute sa place, pour améliorer l’état de santé général,  limiter les troubles de l’équilibre et la chute, une séance d’ostéopathie régulière en prévention est bénéfique.

 La prévention pour éviter certains troubles de l’hiver

Un travail préventif peut être effectué sur certaines « zones clés » pour limiter les désagréments de l’hiver. La séance chez l’ostéopathe permet d’améliorer la circulation, de stimuler le système immunitaires ainsi que de favoriser l’évacuation des émonctoires (foie, rein, poumons…).

 

#prévention #ostéopathe #ostéopathie #santé #sportif #urgence #séancepréventive

[1] Un autre (et dernier) parallèle important peut être fait avec le sportif de haut niveau : on commence dès sa première année par lui apprendre à bien se servir de son matériel et à avoir un bon positionnement dans ses techniques avant de lui enseigner des techniques complexes et des stratégies, dans quelle entreprise commence- t-on par apprendre à bien se positionner sur son espace de travail et bien gérer ses outils professionnels avant de commencer à travailler…

 

Faut-il consulter un ostéopathe en post-partum? Ostéopathe après accouchement

soins ostéopathiques de la maman et de son bébé

Tout d’abord félicitations ! Après ces longs mois d’attente et de travail, votre enfant est là. L’accouchement est un moment important et fort dans la vie d’une femme, cette expérience a soumit votre corps à rude épreuve, de nombreux changements ont eu lieu pendant la grossesse en quelques heures, que l’accouchement ait eu lieu par les voies naturelles (voie basse) ou par césarienne, cela à été une épreuve pour vous et pour votre corps. Votre bassin, votre coccyx, votre sacrum ou encore votre diaphragme ont été fortement sollicités pour permettre le passage de bébé. Pourquoi est-il important de consulter un ostéopathe après accouchement?

La séance post-partum (après l’accouchement) permet d’aider les nouvelles mamans à relâcher les tensions et  rééquilibrer les changements suite à la  grossesse et l’accouchement, et pour bébé c’est l’occasion de corriger des troubles avant qu’ils s’installent, et de faire une séance pour prévenir de problèmes futurs mais voyons cela en détail.

Quand prendre RDV pour une consultation avec un ostéopathe après accouchement (post-partum)?

Beaucoup de jeune maman se demandent combien de temps elles doivent attendre avant de consulter, doivent-elles attendre d’avoir complètement cicatrisé? doivent-elles patienter le temps de la rééducation périnéale?

Je conseille que la séance post-partum s’effectue environ 3 semaines: le temps pour vous deux d’être tranquillement ensemble et de vous reposer après ce magnifique événement. Cela permet aussi que votre utérus ait commencé à se remettre en place, et que vous et votre enfant ayez commencé à récupérer après cet événement) après l’accouchement et qu’elle se fasse avec bébé.

Elle permet de rééquilibrer tout le corps de la mère (système viscéral, ostéoarticulaire, musculaire…). Il n’est pas nécessaire d’attendre plus longtemps à cause d’une césarienne, l’ostéopathe n’interviendra pas de prime abord au niveau de la cicatrice, mais travaillera autour pour améliorer la cicatrisation. En cas de déchirure ou d’épisiotomie, cela ne pose aucun problème, l’ostéopathe ne fait pas de techniques internes (toucher vaginal ou rectal).

Il n’y a pas non plus de date maximale, que vous ayez accouché il y a 1 mois ou 5 mois, il n’est jamais trop tard!

Cependant en cas de problème (douleur importante à la maison, douleur coccygienne nécessitant usage de la bouée…) la consultation peut avoir lieu plus tôt, voir même directement à la maternité (si le responsable du secteur et le médecin donne son accord) ou dès votre retour à votre domicile.

La jeune mère doit-elle consulter seule ou avec son enfant?

Très souvent après l’accouchement, je vois des jeunes mamans qui sont complètement absorbées par leur enfant, lui consacrant tout leurs temps, leurs attentions et leurs énergies.

Il faut comprendre qu’il est très important pour la maman de ne pas s’oublier, c’est normal et important de prendre soin de bébé, mais sans faire l’impasse sur soi! Parce que si vous allez bien, cela ne pourra être que bon pour votre bébé (et votre conjoint :) ).

Un tarif mère-enfant est d’ailleurs proposé:cela correspond à deux consultations à la suite, pour que vous puissiez bénéficiez tous les deux des bienfaits de l’ostéopathie (papa peut aussi être présent, des conseils seront montrés pendant la séance).

bassin,sacrum,mal de dos

Pourquoi consulter un ostéopathe après la grossesse, quand on est une jeune maman?

l’ostéopathie post-partum va permettre aux femmes de se sentir bien et de relâcher les tensions (physiques et émotionnelles) de la grossesse et de l’accouchement.

Car pendant la grossesse, le corps de la femme enceinte va subir de nombreux changements, et de multiples contraintes: changements hormonaux, changement posturaux, prise de poids, troubles circulatoires…

Lors de l’accouchement il y a eu un changement physique et neuroendocrinien brutal (grosse perte de poids, saignement, chute de certaines hormones, grosses émotions!) puis après c’est la valse dans la chambre (avec la famille et les amis qui passent et veulent tous voir le petit bébé).

Difficultés de la jeune mère après la grossesse et l’accouchement (post-partum), comment l’ostéopathe en post-partum peut-il aider?

Les nuits sont compliqués car le nourrisson n’a pas encore de rythme, maman est fatiguée (la poussée à été éprouvante physiquement et émotionnellement), et nous passons en quelques secondes de deux à trois et on doit apprendre à se découvrir.

Tous ces changements peuvent parfois mener à un “baby blues ” (dépression post-partum), la jeune maman étant à “fleur de peau” suite aux changements hormonaux, elle ne reconnait plus son corps qui a beaucoup changé en quelques mois (changement de poids,de forme, perte de cheveux,vergetures…).

Elle se sent un peu délaissée (elle à été pendant plusieurs mois le centre de l’attention et maintenant un nouvel arrivant demande énormément d’attention), elle est très fatiguée (et dort peu).

La jeune maman se demande si elle sera une “bonne mère” : son enfant pleur et elle n’arrive pas toujours à le consoler, maman et bébé ne se comprennent pas encore bien, des peurs et des angoisses apparaissent (peur de son enfant qui est encore inconnu et en même temps peur de le perdre, qu’il souffre, qu’il s’étouffe…), un stress constant apparaît.

L’ostéopathe pourra aider la mère à se sentir mieux dans son corps et dans son esprit.

L’ostéopathie pour réduire les douleurs post-partum, et les douleurs de cicatrice de césarienne

Après l’accouchement, les femmes peuvent ressentir des douleurs lombaires (souvent à l’endroit où il y a eu la péridurale), suite aux multiples changements qui ont affectés le bassin et la posture en générale. Il peut aussi  a voir des troubles digestifs (constipation, diarrhée, ballonnement, reflux…), des maux de têtes (céphalées, migraines parfois dus à l’anesthésie), des douleurs pelviennes, de la fatigue…

Donner naissance peu aussi avoir été compliqué: le travail a pu être long (voir parfois très long!), il a pu nécessité une épisiotomie ou une déchirure, avoir besoin d’instrumentation pour extraire bébé (ventouse, forceps, spatule), voir avoir nécessité une forte pression abdominale de la part du personnel médical (expression abdominale).

Ou encore nécessité une césarienne en urgence, ce qui créera une cicatrice douloureuse que l’ostéopathe pourra travailler.

Toutes ces douleurs seront travaillées par l’ostéopathe, pour réguler ces troubles et ramener à un équilibre.

Il est important que maman consulte après l’accouchement,car si elle n’est pas au meilleur de sa forme, elle risque de s’épuiser vite, et ne pourra pas s’occuper comme elle le souhaiterait de son enfant (ce qui pourra être une source de souffrance pour maman et bébé), et cela pourra de plus créer un conflit avec le conjoint.

L’intérêt de l’ostéopathie pour lutter contre les douleurs post-partum a été prouvé par de nombreuses études scientifiques comme celle publiée dans le Journal of the American Osteopathic Association. Les résultats de cette étude montre que les femmes avaient nettement moins mal avec par exemple: 30% de diminution de l’intensité des maux de dos, 17 % pour les douleurs de ventre…

santé, bébé, nourrisson, maman, enfants

L’ostéopathie pédiatrique. Comment l’ostéopathe peut aider votre bébé à aller mieux?

Votre nouveau né aussi peut bénéficier dès sa naissance de l’ostéopathie.
Il existe de multiples raisons de consulter un ostéopathe spécialisé en pédiatrie pour son nourrisson, tout d’abord cela permet au praticien de vérifier et d’enlever les troubles apparus pendant la grossesse et l’accouchement surtout si celui ci a été compliqué :besoin d’instrumentation: forceps, ventouse, spatule; expression abdominale (appuie sur le ventre de la mère pendant l’accouchement), fracture de la clavicule du bébé, trouble du plexus brachial suite à traction sur le bras pendant l’accouchement, accouchement trop long/trop court, césarienne en urgence, cordon autour du cou, placenta praevia…).

Ces troubles peuvent être multiples : torticolis, plagiocéphalie (tête plate), stress, mauvaise position de la colonne vertébrale, des pieds…

Il faut savoir que tout ce qui a affecté la mère peut aussi avoir des effets sur le bébé: stress, chute,blessure sportive, choc, anxiété, maladie, médicaments… De plus la position du fœtus dans le ventre peut parfois être inadéquat.

Cela permet aussi d’enlever des dysfonctions qui ne sont pas encore symptomatiques avant qu’elles ne commencent à devenir gênante, ainsi que limiter voir faire disparaître les troubles classiques du nourrisson: reflux/régurgitation, coliques, difficulté à tourner la tête, trouble du transit,trouble du sommeil, agitation…

Pour plus de détails sur la prise en charge du bébé n’hésitez pas à aller sur la page spécifique aux nourrissons/bébés.

Quels changements s’opèrent après l’accouchement et que doit faire la jeune mère après son accouchement?

Pendant la grossesse les organes viscéraux de l’abdomen sont poussés par la croissance du fœtus. L’expulsion du placenta et du la sortie du bébé entraîne une descente des organes, qui peut entraîner une ptôse (descente pathologique)  des organes viscéraux.

Cette descente doit être minimisée. Sinon de nombreux troubles peuvent apparaître:  constipation, incontinence urinaire, douleur lombaire (sciatalgie ou sciatique, voir descente d’organes (prolapsus).

La ptôse intestinale et le manque de tonicité du périnée suite à la grossesse et à l’accouchement (aussi bien par voie basse que par césarienne) perturbent le transit intestinale (constipation, ballonnement…), le traitement ostéopathique rééquilibre les tensions et troubles du bassin et du petit bassin (vessie, utérus) et améliore la tonicité périnéale.

Après l’accouchement la femme a encore un” gros ventre” cela est normal, il faut laisser du temps pour que l’utérus reprenne sa taille et sa position, de même la ligne brune disparaîtra progressivement.

Il est donc apportant pour la jeune mère de consulter une sage femme ou un kinésithérapeute spécialisé dans la rééducation périnéale (environ 6 semaines après l’accouchement).

Il faudra préférer un thérapeute qui utilise des techniques manuelles (plutôt que la sonde) ou un travail mixte (sonde et manuelle), le professionnel donnera aussi des exercices pour retonifier le périnée. L’ostéopathie optimisera et amplifiera le travail effectué par ces professionnels et aidera à  retravailler le bassin et le dos et à traiter les troubles de la femme après la grossesse.  Une rééducation abdominale est aussi conseillée.

les jeunes mamans doivent aussi faire attention (surtout après une césarienne) à la cicatrice qui nécessite un travail par elles même et/ou par un professionnel pour éviter les adhérences qui en plus d’être inesthétique, amèneront des troubles futurs. Un ostéopathe pourra soulager vos douleurs de cicatrice dues à la césarienne.

Le traitement ostéopathique réalisé tôt permet d’éviter que de nombreux troubles arrivent: douleurs lombaires (associé le plus souvent à une  sciatalgie ou sciatique, syndrome de Lacomme), fuites urinaires et troubles digestifs (avec parfois une ptôse d’organes), douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie)…

#post-partum #grossesse #femmes #ostéopathie #ostéopathe #femmeenceinte #bébé #nourrisson #césarienne #cicatrice

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager

Jeunes hommes sportifs attention aux excès d’ibuprofène

Des études montrent que l’ibuprofène présente des effets indésirables inquiétants

Une étude récente met en garde contre l’usage important de l’ibuprofène par les sportifs, en effet cet anti-inflammatoire induit à dose importante un déséquilibre hormonal inquiétant.

Cette étude a été  publiée dans une revue scientifique, Proceedings of the National Academy of Sciences/

Elle avertit les jeunes hommes sportifs, sur les effets délétères de l’ibuprofène qui est utilisé massivement dans ce milieu.

Pourquoi les sportifs utilisent-ils l’ibuprofène?

L’ibuprofène est souvent pris par les sportifs pour diminuer les douleurs articulaires et musculaires dues à l’effort, enlever les maux de têtes, les courbatures…

Ce médicament (disponible sans ordonnance) entraînerait une baisse importante de la capacité de reproduction ainsi qu’une perte de capacité physique.

L’ibuprofène est un AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) qui a de nombreux effets indésirables entre autre au niveau de l’estomac, de l’intestin (micro lésions intestinales), il réduit le flux sanguin dans le système gastro-intestinal, diminue l’efficacité de la barrière intestinale, il entraîne un risque accru d’hématome, peut amener à différentes affections rénale …

De même l’ibuprofène n’est pas non plus recommandé pendant la grossesse chez les femmes enceintes (car il peut être la cause de différents troubles dont des perturbations hormonales)

Conseils pour le sportif

Avant l’utilisation d’un anti-inflammatoire comme l’ibuprofène demandé l’avis d’un médecin. L’ibuprofène se prend uniquement pendant un repas ce qui limite un peu les troubles de l’estomac, il faut espacer les prises d’au moins 6 heures, et ne pas mélanger la prise avec d’autres médicaments

Des solutions efficaces et sans effets indésirables existe comme la mésothérapie, la kinésithérapie, la chiropractie ,l’étiopathie ou l’ostéopathie. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre ostéopathe.

Il existe d’autres anti-inflammatoires naturelles comme le curcuma, les oméga 3, la propolis…

Même dans les cas de douleurs aiguës ou d’urgences fonctionnelles, l’usage de cet anti inflammatoire doit rester ponctuel et ne pas devenir régulier.

 

 

Si cet article vous a plu merci de le partager!