« Mon cou est bloqué, comment soulager le torticolis rapidement ? »Vous avez mal au cou (cervicalgie), vous êtes limité quand vous tournez la tête, vous avez la sensation d’avoir les « cervicales bloquées », et les muscles du cou “complètement raides”. Découvrons ensemble comment votre ostéopathe peut soigner un torticolis et enlever les douleurs cervicales.

Qu’est ce que le torticolis ? à quoi doit-on cette douleur cervicale (cervicalgie) ?

Le torticolis, ou mal au cou (cervicalgie en langage scientifique) fait parti des motifs de consultations les plus fréquents en ostéopathie, surtout dans les demandes de consultation d’un ostéopathe en urgence.  Cette douleur touche tout le monde et intervient souvent sans élément déclencheur.

Qui ne s’est jamais réveillé en se disant qu’il avait mal dormi ou qu’il avait « pris une mauvaise position » en dormant ?  Que c’était de la faute de l’oreiller ou d’un coup de froid ?

En réalité il existe une explication anatomique à se mal de dos au réveil et surtout une solution à votre mal de cou.

Quand apparaît le plus souvent le torticolis, quelles sont les causes du mal au cou?

les causes les plus courantes au mal de cou

Le mal au cou apparaît le plus souvent au réveil, mais ce mal de dos peut aussi faire suite à un mouvement brusque de la tête, à un trajet prolongé dans les transports, autant d’éléments que nous vivons au quotidien.

Le stress est aussi l’un des éléments favorisant fréquemment le torticolis.

Les mauvaises positions la nuit : surtout la position ventrale avec la tête tournée au maximum.

Le manque de sommeil, c’est la nuit que notre corps fait la majorité des “réparations”, manquer de sommeil ne permet pas au corps de recouvrir toute ses force et entraîne des aussi des troubles métaboliques.

Le bruxisme (grincement des dents) est aussi une cause classique du mal au cou (cervicalgie).

Une discopathie (atteinte du disque intervertébral) souvent associé à une hernie discale peut aussi être la cause de vos cervicales bloquées.

Un antécédent de choc ou d’accident: AVP (accident de voiture, scooter), chute à ski… ayant entraîné un choc ou un mouvement important au niveau de la tête et du cou, ayant pour effet un whiplash , un coup du lapin

les raisons du mal de dos et pourquoi les douleurs réapparaissent?

De plus nous avons tous un passé, un mode de vie différent, notre corps mémorise tous ces éléments de nos vies qui font partis de nous.

Nos actions passées et de la vie quotidienne influent  sur notre posture et donc sur d’éventuelles douleur; ainsi le sport (pas d’activité physique, activité physique intense, étirements, entraînements…) que vous pratiquez, le métier (danseur, travailleur sur informatique, vendeur tout le temps debout, BTP…) que vous exercer, vos antécédents médicaux (entorse à répétition, fracture il y a 10 ans mal adaptée, cicatrices…), vos habitudes de vie (fast food, manger rapidement, dormir peu, vie stressante…) sont autant d’éléments qui affectent tous les jours les capacités d’adaptation de votre corps.

La majorité des patients qui consultent pour des douleurs cervicales (cervicalgie) sont des personnes qui travaillent à un poste de travail toute la journée, 5 jours par semaine. De plus le fait de rester dans une position fixe (surtout si elle est mauvaise) est délétère pour l’organisme, car elle provoque une fatigue musculaire, puis une tension constante de certains muscles du cou.

comment soulager le torticolis et le mal au cou? ces douleurs cervicales: cervicalgies, sont facilement et rapidement traitées par un ostéopathe qualifié. Même si vous avez les cervicales bloquées, et les muscles du cou tendus, un bon ostéopathe saura relâcher les tensions

Comment se caractérise le torticolis, pourquoi a-t-on les cervicales bloquées ?

Le torticolis aigu est une réaction involontaire et automatique du corps qui commence le plus souvent par une contraction des muscles du cou, notamment les muscles inspiratoires accessoires.
Le spasme musculaire entraîne un blocage cervical, et une douleur aiguë.

La douleur se situe notamment au niveau du rachis cervical, elle peut être unilatérale (d’un seul côté) ou bilatérale (des deux côtés). Elle s’associe parfois à des sensations électriques dans le bras et les doigts dues à la compression d’un nerf cervicale (névralgie).

Le torticolis (mal au cou) correspond à une contraction des muscles du cou de façon involontaire.

Celle-ci étant souvent très douloureuse et très incommodante.

Le patient ressent alors une douleur plus ou moins forte qui peut engendrer des « blocages » au niveau du cou qui se traduisent par un manque de mobilité du rachis cervical (cervicales bloquées).

La rotation de tête à droite et/ou à gauche devient difficile voir impossible pour le patient. La tête prend alors une position dite antalgique, le patient se retrouve avec la tête bloquée d’un côté, ou penchée du côté de la douleur.

Quels sont ses muscles du cou qui nous font tant souffrir ?

De nombreux muscles du cou peuvent être responsable de votre torticolis : SCOM (sterno-cleido-occpito-mastoidien), trapèze, para-vertébraux, sous-occipitaux…

Un bon ostéopathe définira quels sont les muscles qui vous font souffrir grâce à une palpation précise.

Y a-t-il différents torticolis ?

Le torticolis (mal au cou) est le plus souvent sans gravité, et se résorbe le plus souvent assez rapidement.

Il existe plusieurs types de torticolis :

  • Torticolis commun: bénin et léger, c’est souvent le plus fréquent, on le retrouve le matin au réveil, il apparaît le plus souvent après avoir garder une mauvaise position de façon prolongée.
  • Torticolis spasmodique: il correspond à la contraction du muscle SCOM ou du muscle Trapèze lorsqu’ils se spasment. Il peut être très douloureux, avec une limitation de la rotation de la tête. En effet, l’action principale du SCOM est l’inclinaison et la rotation de la tête, en cas de spasme musculaire le mouvement est alors réduit.
  • Torticolis congénital : il s’agit du torticolis du nourrisson et du bébé, dû à une mauvaise position intra-utérine, ou un hématome dans les muscles du cou, les deux cas peuvent être soigné par un bon thérapeute.

Dans ces 3 cas de torticolis la prise en charge ostéopathique est efficace et permet de retrouver sa mobilité globale du rachis cervical.

Il existe des formes chroniques de torticolis, qui reviennent de façon récurrentes. Pour mieux comprendre pourquoi ses douleurs réapparaissent il faut avant tout comprendre que l’être humain fonctionne de façon globale, le corps est une seule unité, nous ne sommes pas des pièces séparées indépendantes les unes des autres.

Le torticolis est le plus souvent sans gravité, et se traite en quelques séances.

Néanmoins il faut être prudent, certains symptômes associés à votre douleur du rachis cervical peuvent nécessités une prise en charge médicale.

Quels signes doivent vous alerter quand vous avez un torticolis aigu (cervicalgie) ?

A savoir : D’autres signes associés à votre douleur au cou (cervicalgie) doivent vous alerter et vous amener à consulter votre médecin.

Même si le plus souvent le mal de cou reste d’origine musculaire, il existe également des causes plus graves qui nécessite une prise en charge médicale ou en urgence :

  • Vomissement en jets, associée a une céphalée (maux de tête)
  • Raideur de la nuque en flexion : quand vous penchez la tête en avant + Céphalée (maux de tête)
  • Douleur en piqûre d’abeille dans la nuque
  • Fièvre
  • Signes neurologiques : trouble de la parole, confusion, vertiges, paralysie …

Quelles sont les symptômes du torticolis (mal au cou) ?

Le plus souvent les patients parlent d’une sensation de raideur dans le cou, associé à une douleur qui peut se diffuser dans tout le haut du corps notamment au niveau de la jonction entre les cervicales et les premières vertèbres thoraciques (charnière cervico-dorsale).

La douleur peut également se diffuser sur les côtés vers les épaules voir même descendre dans les bras, il s’agit alors d’une névralgie cervico-brachiale aussi appelée sciatique du membre supérieur.

Certains patients décrivent la sensation d’un nerf bloqué tant la douleur peut être incommodante. L’expression qui est la plus représentative de ce torticolis est d’avoir « le cou bloqué ».

La douleur peut être ressentie différemment par les patients, elle peut être diffuse ou bien localisée, donnée une sensation de réel blocage ou de tensions musculaires.

Comment peut-on soulager le torticolis et traiter la cervicalgie, comment soigner un torticolis?

Que faire en cas de torticolis, quel remède au mal de cou?

les mauvais réflexes, qui ne soignent pas le mal de cou et peuvent laisser une douleur aiguë devenir chronique

Le plus souvent mes patients ont la même réaction tout d’abord “ça va passer”…  ils prennent une bonne douche chaude pour essayer de soulager le torticolis et la journée continue. Mais ce répit n’est que de courte durée, en effet le chaud ou la prise d’antalgique peuvent masquer la douleur mais le spasme musculaire est toujours présent et votre muscle reste contracté.

Parfois on demande à son/sa conjoint(e) un massage qui va au mieux soulagé un peu au pire aggraver le problème. Le massage bien-être ne permettant pas de soulager efficacement un problème de santé.

Je vois aussi parfois certaines personnes porter une minerve (collier cervical) ou une ceinture lombaire toute l’année, cela n’est pas une bonne idée, une orthèse de type minerve ou ceinture lombaire ne doit être porté que de façon ponctuelle pour soulager une douleur aiguë (quelques jours tout au plus) ou lors d’une activité intense (port de charge, déménagement…). Car sinon ce dispositif privant les muscles de leurs fonctions (maintenir le corps) ceux-ci vont s’atrophier (fondre) par non utilisation.

La contraction musculaire est bien une des raisons de la douleur mais n’est que le reflet d‘autres troubles et d’une fragilités préexistante. On ne se coince pas en faisant un faux mouvement, mais par l’accumulation de mauvaises habitudes : c’est la “goutte d’eau qui fait déborder le vase”.

Toute douleur qui ne passe pas au bout de 2 jours, doit vous alerter car c’est la marque d’une incapacité pour votre corps a s’adapter. Il n’arrivera donc au mieux qu’a compenser (déplacer les tensions vers d’autres zones) et vous limiterez donc vos capacités d’autoguérison.

Le mal de cou et le mal de dos, comme vous l’aurez compris ont des causes multifactorielles et complexes et peuvent s’avérer très contraignants, nous empêchant de réaliser nos actions quotidiennes.

Mais alors comment soulager le torticolis, quel est le remède au mal de dos, comment soigner les douleurs cervicales?

Les bons réflexes, comment faire passer un torticolis rapidement et durablement?

Prendre les bonnes positions
Au bureau
  1. Commencé sa journée par bien s’asseoir, comme quand on rentre dans une voiture (on règle le siège, les rétroviseurs…), il convient (surtout en Open Space) de bien régler son siège, son écran… (pour plus de détail n’hésitez pas à demander à votre ostéopathe, il fait des formation gestes et postures en entreprise)

Au cours de la journée, quand on travaille devant un écran d’ordinateur il est courant de se laisser glisser dans son siège et de se “tasser” en avançant la tête.

Que faire en cas de torticolis, comment soigner et soulager le torticolis rapidement ? L’ostéopathie peut-elle traiter les torticolis ?

Pour corriger il faut se redresser, rentrer le menton, et se “grandir” (technique d’auto-agrandissement): imaginez que vous êtes un “pantin” tenu par un fil au niveau de la tête et que le marionnettiste vous tire vers le haut.

2. Il est important de prendre conscience de sa position et de faire des pauses régulières, pour cela toutes les 45 minutes environ prendre quelques minutes pour s’arrêter et ressentir notre position, relâcher les épaules, faire quelques pas, aller s’hydrater (très important surtout dans les bureaux climatisés, où la déshydratation est importante). Cela permet en plus d’être plus productif (cf méthode Pomodoro).

3. Utilisez un support pour votre pc, pour qu’il soit plus à hauteur de vos yeux, et poser vos coudes intégralement sur la table ou sur les accoudoirs (en fonction de votre taille),  et vos pieds posés sur le sol (pas de jambe l’une par dessus l’autre!) .N’hésitez pas à demander conseil à votre ostéopathe, spécialiste dans les T.M.S. et les postures en entreprise. Vous pouvez aussi demander un poste de travail ou l’on peut rester debout ou avec un tapis de course intégré.

Vous pouvez aussi pratiquer pendant cette pause quelques étirements comme proposés en dessous.

A savoir: notre corps est composé essentiellement d’eau, de même que nos disques intervertébraux qui jouent le rôle d’amortisseurs hydrauliques, il est donc important de boire en quantité suffisante.

A la maison

-Attention aux mauvaises positions devant les écrans : ordinateur, téléphone portable, tablette, télévision…

Prendre le temps de se poser dans une position confortable ou l’on ne ressent pas de tension au niveau cervicale ne pas hésiter à utiliser des accoudoirs et un soutien au niveau de la tête.

-Choisir un oreiller adapté à votre position de sommeil (il faut avoir la tête dans l’axe du corps) et éviter de dormir sur le ventre (ce qui entraîne une rotation maximale forcée au niveau des cervicales). Dormez la fenêtre fermée, car lorsque la température diminuera pendant la nuit, vos muscles se contracteront pour vous réchauffer. Ne vous endormez pas sur le canapé ou sur une chaise, ce qui n’est pas adapté pour votre cou et diminuera votre sommeil et sa qualité.

-Prenez le temps de faire une (ou plusieurs) activité(s) pour vous toutes les semaines: sport, méditation… cela permet de relâcher les tensions et le stress.

-le matin prenez un moment sous une douche bien chaude et pratiquez quelques étirements de la colonne et du cou.

Quelques exercices et étirements pour soulager le torticolis, quelques mouvement pour améliorer les douleurs cervicales

vidéo relâchement tensions au bureau.

 

consulter un professionnel de la santé spécialisé dans le traitement du mal de dos, qui saura traiter le torticolis

Le torticolis (mal au cou), au même titre que les douleurs rachidiennes, doit faire l’objet d’un questionnement (anamnèse) précis par votre thérapeute qui cherchera à en comprendre la cause, pour cela il devra appréhendez comment vous vivez et vous connaître dans votre globalité.

Parmi les éléments qui viennent perturber la dynamique de notre rachis cervical et qui seront investigués par le soignant certains sont récurrents et importants :

  • La posture au travail, mais également dans la vie de tous les jours  (nos vies connectées à nos écrans n’arrangeant rien…)
  • Les antécédents traumatiques : chute, accident de voiture… même anciens
  • les antécédents médicaux: arthrite, arthrose cervicale, whiplash, coup du lapin
  • Les troubles de la mâchoire (troubles de l’occlusion, bruxisme…) ou de l’oculomotricité des yeux peuvent influencer la position de notre tête dans l’espace et donc créer des douleurs cervicales.
  • Le stress : il me semble nécessaire d’en parler, le stress agit de façon néfaste sur notre corps et il est très souvent un facteur aggravant si ce n’est une partie de la cause d’un torticolis. On parle alors de somatisation. Le stress engendre la contraction involontaire de certains muscles du cou responsables de la cervicalgie, il est alors primordial de se détendre afin de faciliter la disparition de ces douleurs, de même il est courant de serrer les dents (bruxisme)ou de mettre en tensions les muscles quand on est stressé.

Une minerve (orthèse cervicale) pourra être utilisée en cas de douleurs aiguë (et sur une durée courte) pour aider au relâchement des tensions musculaires.

Plusieurs thérapeutes pourront vous aider: le kinésithérapeute (spécialiste de la rééducation), l’étiopathe et le chiropracteur (thérapeute travaillant principalement avec des techniques structurelles: qui peuvent faire craquer, via un protocole pour l’étiopathe, ou par un travail sur la colonne vertébrale pour le chiropracteur), et l’ostéopathe (praticien qui sera à même par des techniques adaptées à vous de traiter votre douleur rapidement).

L’homéopathie ( utilisation Arnica, Lachnantes, Bryonia …) et l’acupuncture peuvent aussi être des thérapies intéressantes en cas de cervicalgies chroniques.

D’autres thérapies alternatives ont aussi montrées leurs efficacités comme la chromothérapie (thérapie utilisant l’énergie des couleurs) et le décodage biologique.

Pourquoi consulter un ostéopathe pour traiter le torticolis?

Un bon ostéopathe à Saint-Germain-En-Laye (ou dans les villes alentours: Saint-nom-la-bretèche, Villepreux, Noisy le roi…) sera à même de soulager le torticolis en quelques séances. Il pourra aussi vous donner de précieux conseil pour prévenir la récidive de douleurs cervicales (cervicalgies): conseils posturaux, conseil de positionnement sur le poste de travail, exercices…

L’ostéopathe sur Saint Germain En Laye (et les villes avoisinantes: Marly-le-roi, le Port-Marly…) agit rapidement et efficacement sur la cause de votre douleur en vous procurant rapidement un soulagement et une sensation de mieux-être déjà en fin de séance.

Après la séance avec votre ostéopathe à Saint Germain (et les communes limitrophes: Fourqueux, Villepreux, Saint Nom La Bretèche…), utiliser des patchs chauffants ou une crème chauffante peut être utile et continuer à détendre et à relâcher les tensions musculaires.

L’ostéopathe travaillera sur votre douleur mais il travaillera aussi à distance sur ce qui est la cause de cette contraction musculaire, pour la traiter de manière durable.

De plus selon les cas et le stade d’avancée de votre douleur l’ostéopathe sera amené à vous revoir pour un traitement plus global évitant ainsi la récidive de la douleur, ainsi que pour une prévention des troubles à l’origine des maux de dos.

L’ostéopathie est une thérapie naturelle, les techniques de votre ostéopathe sont douces, adaptées et indolores.

Vous l’aurez compris, le “mal au cou” peut paraître anodin mais il reste néanmoins très complexe. Il peut paraître s’estomper avec la prise d’antalgique ou sous l’action de la chaleur, mais il faut bien comprendre qu’une cervicalgie non traitée est susceptible de réapparaître très facilement (énervement, coup de froid,stress…) si la cause n’est pas traitée par un bon thérapeute. L’ostéopathie  peut permettre de guérir un torticolis, par un travail en profondeur sur l’origine des douleurs.

 

Que faire en cas de torticolis, comment soigner et soulager le torticolis rapidement ? L’ostéopathie peut-elle traiter les torticolis ?
Notez la page