Comment traiter le mal de dos ? comment éviter les lumbagos, torticolis, cervicalgie… ?

9 français sur 10 exprime souffrir du dos[1], ce qui fait du mal de dos (souvent appelé le « mal du siècle ») l’une des pathologies les plus fréquente au sein de la population. De plus, le nombre de jeunes atteints par des douleurs affectants la colonne vertébrale ne cesse de monter (aujourd’hui environ 84% des 18-24 ans expliquent avoir déjà eu mal au dos), De nouvelles pathologies apparaissent suite à nos mauvaises positions dues aux changements technologiques : text neck, syndrome de la souris…Comment soulager le mal de dos, ? quelles méthodes pour traiter un lumbago ? Essayons donc de répondre aux questions “mal au dos que faire”, comment soigner la sciatique? quel est le traitement de la hernie discale?

Qu’est ce que le mal de dos ? quels sont les différents types de maux de dos ?

Très souvent mes patients pensent que souffrir du mal de dos est normal car beaucoup de gens ont ce type de douleur : lumbago, cervicalgie, torticolis, douleurs costales, dorsalgie, … paraissent normales de nos jours, donc pas besoin de prendre le temps de se soigner, certains vivent même avec des déformations importantes de la colonne : scoliose, hyper cyphose, spondylolisthésis

De nouvelles pathologies apparaissent suite à nos mauvaises positions dues aux changements technologiques : text neck, syndrome de la souris…

Grave erreur qui amène nombre de ces personnes à m’appeler en étant cloué au sol ou dans une position digne d’un tableau d’art contemporain. Car quand on attend on laisse des pathologies se développer jusqu’à des lésions anatomiques : hernie discale avec sciatique, arthrose (par sur sollicitation), fractures (de fatigue, tassement…), lésions de vertèbres

Importance de la prévention pour éviter le mal de dos, et soulager les personnes algiques

Il existe de nos jours de nombreuses thérapeutiques pour soulager le mal de dos et surtout le prévenir, souffrir tous les jours n’est pas normal, avoir mal au dos n’est pas une fatalité.

Les douleurs du bas du dos, les douleurs cervicales, et globalement le « mal au dos » ne doivent pas être prit à la légère, une lombalgie aiguë (lumbago parfois appelé à tort « tour de rein »), une douleur au milieu du dos (au niveau des omoplates= scapulas), avoir la sensation d’avoir des points dans le dos, sont les signes de troubles qui à la longue amèneront à la chronicisation des douleurs. Les tensions régulières doivent être investiguées et traitées.

Il faut comprendre que vous êtes les acteurs de votre santé, si vous prenez l’habitude de manger mal (junk food, fast food, manger rapidement et non équilibré), que vous ne faites peu ou pas de sport (vos muscles sont la première protection des maux de dos), que vous prenez de mauvaises positions : dos voutés devant le smartphone, avachit dans le canapé, cela aura des répercussions néfastes au niveau de votre colonne vertébrale.

Le corps cette mécanique complexe

Si je devais vous faire une analogie, je comparerais notre corps à la mécanique d’une voiture très complexe.

Si vous laissez une voiture dans un garage sans la faire rouler pendant un moment vous allez détruire le moteur. De même vous userez plus vite votre voiture en faisant uniquement des trajets en ville dans les bouchons que sur des routes à 90 ou 130 km/h.

De plus il est important de mettre dans votre voiture l’essence adaptée (mettre du diesel dans un moteur à essence et c’est le drame, de même que de mettre de l’alcool de betterave…), de plus vous userez moins vite votre voiture et aurez moins d’accident, en conduisant de manière maîtrisée qu’en allant à toute vitesse tout le temps, en outre une voiture consomme moins, pollue moins et s’use moins si elle est moins lourde, plutôt que si elle est remplie.

Et pour finir il est important même si vous roulez bien avec de consulter au minimum annuellement le garagiste pour procéder à l’entretien de la voiture, changer les pièces d’usures, les liquides…

Ne pas le faire c’est s’exposer à une facture salée à un moment ou à un autre.

Que faire pour ne plus avoir mal au dos ? comment éviter la sciatique, le lumbago…

Pour votre corps c’est un peu pareil, il a besoin tous les jours de bouger ! (La vie se distingue de la vie minérale car elle est mouvante), de faire hebdomadairement du sport ou une activité un peu plus intense.

De manger sainement et de façon équilibrer (attention aux messages mensongers des publicitaires…), d’éviter les sources de stress, et d’améliorer sa gestion du stress.

De plus le surpoids et l’obésité sont des ennemis insidieux, qui amènent des troubles multiples et il est donc important de garder un poids raisonnable.

Et pour finir il est important de consulter régulièrement des professionnels de la santé pour vérifier et/ou corrigé des possibles troubles : consulter annuellement le dentiste, l’ophtalmologiste, faire un check up avec bilan sanguin…

En ostéopathie il est recommandé pour un adulte de consulter environ 3-4 fois par an dans le cadre d’une séance préventive (en dehors de toute pathologie) pour enlever les dysfonctions (blocages) qui ont commencés à apparaitre mais ne sont pas forcément symptomatiques.

Quels sont les erreurs à éviter pour prévenir le mal de dos ? Quelles sont les causes du mal de dos ?

Eviter que la douleur ne devienne chronique

Le plus souvent il est assez rapide et facile en début de douleur/ pathologie d’aller mieux, mais quand celle-ci est installé depuis des mois/années, là il peut être long et coûteux, si une douleur ne passe pas en quelques jours c’est que votre corps n’arrive pas à l’adapter correctement et commencera à chercher des compensations, la douleur pouvant se déplacer, et devenir chronique. Pour imager cela : Imaginez un arbrisseau qui commence à pencher, mettez-lui un tuteur il va se redresser et vous pourrez rapidement enlever le tuteur, essayer de redresser un arbre adulte qui est penché…

Ne pas rester immobile et rester en forme

De plus la sédentarité est l’ennemi du dos, car rester assis 8 heures par jour, entraîne une fonte musculaire, les muscles jouant le rôle de corset (orthèse de maintien) naturel, qui permet de faire tenir et garder sa stature au corps. La sédentarité entraîne de plus assez souvent le surpoids voire l’obésité, la graisse du ventre entraînant une tension accrue au niveau du dos, qui amène une surcharge au niveau des vertèbres et des disques intervertébraux, des douleurs ligamentaires

Attention : les pertes de poids rapides peuvent entraîner des troubles importants : perte de masse musculaire, ptose (chute) d’organes… Il est donc important de vous faire suivre par un professionnel quand vous décidez de perdre du poids, cela permettra aussi d’éviter l’effet YOYO.

Les autres choses à prendre en compte

En plus de cela les toxiques : tabac, alcool (consommation importante « binge drinking » ou régulière), sodas… sont à limiter ou éviter.

-Faire attention à ses positions dans les activités quotidiennes, ne pas faire de “faux mouvement“, pour éviter “le tour de rein“, il faut faire les bons gestes et prendre les bonnes positions.

positions pour soulager le mal de dos, soigner la sciatique, éviter le lumbago, aider au traitement de la hernie discale, un ostéopathe vous aide

Attention au port de chaussures inadaptées : talons hauts, chaussures usées…

Eviter les secousses et les chocs : en voiture, certains métiers…

-Attention dans votre pratique sportive à faire les bons mouvements (faites vous conseiller par un professionnel) et à éviter les gestes et positions néfastes, comme par exemple le « crunch » qui permet de travailler en forçant les grands droits (en s’abimant au passage les cervicales et les lombaires) et ne travaille pas ou pas les muscles intéressants pour protéger son dos (comme les autres abdominaux : obliques et transverses)

Quels sont les bons réflexes à adopter pour ne pas avoir mal au dos, soulager les douleurs lombaires et éviter les torticolis ?

-Choisir une bonne literie : nous dormons plusieurs heures tous les jours, c’est pendant ce moment que le corps se répare, il est donc primordial de choisir un matelas de qualité, et un oreiller adapté à votre position de sommeil.

Pour le matelas préférez un matelas dur à contact souple. Prenez le temps de l’essayer chez vous en situation.

-Prendre des bonnes positions : cf article pour les positions aux bureaux

-Ne pas attendre que la douleur s’installe et devienne chronique, consulter dès qu’une douleur ne disparait pas depuis 48H.

Bien s’hydrater, car notre corps et surtout nos disques intervertébraux sont composés principalement d’eau et jouent donc le rôle d’amortisseurs hydrauliques, de plus cela permet de limiter la concentration des polluants, et d’améliorer la capacité pour notre corps à filtrer et donc à s’auto-nettoyer.

Le saviez-vous : les mouvements d’eau dans notre corps et dans nos disques expliquent pourquoi nous sommes plus grands le matin (avec les disques bien hydrater) que le soir quand ils ont subi la pression de la journée avec la pesanteur.

Ne pas rester coucher et immobile en cas de douleur, pendant la crise utiliser une orthèse : minerve (collier cervicale) ou ceinture lombaire pour permettre de relâcher les tensions musculaires. La sensation de « dos bloqué » est dû à un spasme musculaire, il faut donc le faire travailler en douceur pour le faire relâcher.  Pour une douleur récente, on peut commencer par maintenir la zone au chaud (thermothérapie) pour améliorer la circulation sanguine et aider le muscule à se détendre un peu.

Attention au port de charge surtout asymétrique : attention au port du sac à main ou de la sacoche (porté main, épaule ou bandoulière), essayer de l’éviter pendant la crise, préférer un sac à dos ou une valise à roulette. Ne portez pas vos enfants sauf si nécessaire et dans ce cas, faites la position du chevalier servant pour les soulever (cf image).

quels positions pour éviter et soulager le mal de dos? prévenir le lumbago, soigner la sciatique, éviter d'avoir à trouver le traitement de la hernie discale? votre ostéopathe vous dit tout

De même pour vos gestes du quotidien, utiliser la position décrite ou asseyez-vous le plus possible.

-au bureau il est important de ne pas croiser les jambes l’une sur l’autre ou de se mettre en tailleur sur son siège, ou s’avachir en utilisant le tilt (possibilité pour la chaise d’aller en arrière) du fauteuil de bureau. Il faut prendre des pauses toutes les heures environs pour prendre quelques minutes pour délasser les muscles en tension et s’hydrater.

-Il est important de comprendre que notre corps à besoin d’être maintenu dans un bon état physique il est donc important de faire quelques assouplissements (plus on est relâché et souple dans son corps moins on sollicitera son dos) de manière quotidienne. Ainsi qu’une activité physique quotidienne (marche 30 minutes par jour minimum) et au minimum un sport plus intense dans la semaine. Car l’activité physique en mettant en tension et relâchement les muscules permettra de diminuer les douleurs de dos et d’en prévenir leurs apparitions futures, et cela limitera donc l’apparition d’un lumbago aiguë ou d’un torticolis, permettra d’atténuer et de faire disparaitre les sensations de « point dans le dos », constante douleur entre les omoplates (mal au milieu du dos).

Il faut donc remuscler notre corps, car ce sont nos muscles qui nous protègent et évite le mal de dos. Moins on bouge et plus nos muscles s’atrophient (se ramollissent) et donc plus ils perdent leur rôle protecteur (ils servent donc de minerve ou ceinture lombaire naturelle), et redonner doucement de la mobilité

Comment soigner la sciatique, faire disparaître le mal de dos, auto-massage, produit magique, étirement fantastique et pilule de jouvence…

Il est important de comprendre qu’il n’y a pas de recette magique, ni de pilule miracle qui fera disparaître votre douleur en 2 secondes (et si une telle pilule existait quelle serait son prix et surtout ses effets indésirables…).

Nous sollicitons tous les jours notre dos, le bas du dos (lombaire) est en mouvement pour tous les gestes du quotidien : depuis notre levé le matin, jusqu’à notre couché. Il est en constant travail pour combattre la gravité et maintenir notre équilibre.

Il faut apprendre à gérer son corps, à utiliser majoritairement les membres supérieurs (bras, mains) et inférieurs (jambes, pieds) : pour aller chercher un objet en haut ou en bas, il vaut mieux étendre le bras que son dos, de même s’accroupir pour se mettre au niveau de l’objet à porter en pliant les genoux et plus efficace et surtout beaucoup moins douloureux que de se « plier en 4 » avec son dos.

Question réponse sur le mal de dos, les lombalgies, le traitement de la hernie discale…

Le mal de dos est-il héréditaire ?

Beaucoup de mes patients me disent que leurs parents ou leurs grands parents souffraient déjà du mal de dos, mais il faut savoir que cela n’est que très rarement (et pour des cas très précis) héréditaire, et que ces douleurs dépendent donc principalement de nos habitudes de vie (ou plutôt nos mauvaises).

Est-il toujours nécessaire d’avoir une opération pour une hernie discale ?

le traitement de la hernie discale, pour éviter l'opération, faire les bons gestes pour soulager le mal de dos et éviter le lumbago, un ostéopathe vous explique

l’infiltration lombaire est-elle toujours utile, comment soigner la sciatique ?

La hernie discale (le plus souvent lombaire, hernie discale L5-S1), assez souvent associée à une sciatique ou une cruralgie (névralgie suite à compression du nerf par une partie du disque). Elle apparaît quand une partie du disque inter vertébrale fait saillit et rentre en contact avec la moelle épinière entraînant des douleurs à type de névralgie (sensation électriques).

Il faut savoir qu’il y a de nombreuses personnes porteuses d’une hernie discale indolore (environ 12% des 30-50 ans), et cela restera indolore tant que la hernie ne touchera pas l’émergence d’un nerf et qu’il n’y aura pas de compression trop rapide.

De plus la hernie discale sera progressivement et automatiquement résorbée (et le disque détruit) par notre corps (guérison spontanée dans la majorité des cas). La sciatique sera soulagée ou la cruralgie traitée dès que le disque ne sera plus en contact avec le nerf. Une partie de la thérapie manuelle aura d’ailleurs pour but de soigner la sciatique et les douleurs associées pour aboutir au traitement de la hernie discale.

La chirurgie pouvant présenter de vrais risques, il est important de les prendre en compte (importance de la balance bénéfice/risque). Il faut donc préférable de commencer par tester toutes les options non chirurgicales en premier lieu : par un travail manuel : kinésithérapie, chiropraxie, étiopathie et bien sûre les soins ostéopathiques avec en parallèle en fonction de l’importance des douleurs et après consultation médicale : l’utilisation de paracétamol, d’anti inflammatoire, d’opioïdes, d’infiltration lombaire de corticoïdes sous imagerie… pour atténuer les douleurs (attention : les médicaments ont des effets sur les symptômes mais pas sur la cause de la douleur et ne doivent donc pas être une finalité en soi) en parallèle du traitement manuelle qui aura pour but de remuscler et diminuer la compression sur la zone et à distance.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin et votre ostéopathe, demandez plusieurs avis.

Pourquoi l’ostéopathie est-elle une thérapie adaptée pour traiter le mal de dos, comment l’ostéopathe peut -il soulager le mal de dos ?

 

L’ostéopathe est un spécialiste du dos, il sait quoi faire en cas de mal de dos, car il va s’occuper de trouver et traiter la cause de vos douleurs. Il vous proposera aussi des exercices et vous donnera des conseils pour soulager le mal de dos et améliorer rapidement votre condition. Un bon ostéopathe saura s’adapter à votre pathologie.

L’ostéopathie est un art thérapeutique, car l’ostéopathe peut utiliser toute une palette de techniques manuelles pour vous soulager. Il investiguera aussi votre alimentation et vos habitudes de vie.

Il est important aussi de noter la fréquence et les particularités de votre douleur, avez mal au dos au réveil, ou plutôt la nuit ?  Y a-t-il une position antalgique (qui vous soulage) et au contraire qui augmente la douleur, ressentez vous des irradiations (sensations électriques, suite à une névralgie) dans les jambes ? avez-vous des zones anesthésiées (sans sensation ou avec une sensation diminuée) …

Toutes ces informations seront utiles pour votre thérapeute, et lui permettront soulager votre douleur lombaire, ou de traiter votre « douleur dans le cou »

Quelques exercices pour soulager le mal de dos, enlever les douleurs de sciatique et sciatalgie

 

Exercices simples

Etirement dos

Exercices pour soulager le mal de dos

Auto agrandissement

Exercices lombaires, que faire en cas de lumbago ?

Que faire en cas de sciatique ? Exercices pour traiter la sciatique et les sciatalgies,

 

Ces exercices vous permettrons de commencer à prendre soin de vous, mais c’est surtout les autres conseils qui permettront de soulager le mal de dos rapidement et durablement.

[1] Sondage 2017 Opinionway

06.51.58.50.91

N’hésitez pas à me contacter en cas de besoin

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager!

Une question, un avis, un sujet que vous aimeriez que je traite? Cela se passe dans les commentaires

Comment soulager le mal de dos ? comment soulager lumbago et cervicalgie?
5 (100%) 2 votes