.rll-youtube-player,[data-lazy-src]{display:none!important}

Peut-on commencer ou continuer le sport pendant la grossesse?

Vous attendez un heureux événement, tout d’abord félicitations! Mais voilà vous vous demandez comment vous allez faire pour pratiquer votre sport, est-ce sans risque? Faut-il arrêter le sport pendant la grossesse? Y-a-t-il des sports à éviter enceinte?Ou alors vous vous demandez si cela ne serait pas le bon moment pour commencé une activité physique. La grossesse est un moment particulier dans la vie d’une femme, ce n’est pas une maladie, mais un nouvel état physique avec de nombreux changements hormonaux, physiques,mécaniques… A travers cet article, voyons cela ensemble

Le sport pendant la grossesse, un bon allié si on y va doucement

Peu de femme se renseignent avant d’être enceinte sur le problème du sport pendant la grossesse.

Pour certaines femmes hyper-actives la question se pose de tout arrêter.

Au contraire, pour certaines femmes, avoir du temps libre leurs donnent l’idée de démarrer une activité physique.

La grossesse est un état normal de la vie (état physiologique) ce n’est pas une maladie. De nombreuses femmes au cours des siècles passées travaillaient et vivaient leurs vies avec leurs activités jusqu’au jour de l’accouchement.

Mais il faut quand même protéger le fœtus (bébé), ainsi que la future maman d’activité trop intense, rapide ou longue.
Car leurs corps sont en pleins changements aussi bien physique (changement posturaux, prise de poids…), qu’hormonales ou encore émotionnel.

Est-ce une bonne idée de fair du sport enceinte? quels sports sont faisables enceintes? quels sports doivent être arrêter?

Que faut-il éviter enceinte?

quels sports proscrire pendant la grossesse?

Il y a certains mouvements et certains sports à éviter enceinte:

Tout d’abord, il faut arrêter de travailler les grands droits (partie des abdominaux), donc on arrête les “crunchs”  (qui de toute façon enceinte ou non ne sont pas bons pour le corps pour les hommes et les femmes) et autres exercices violents utilisant les abdominaux.

Cela permet d’éviter un diastasis (écart entre les muscles abdominaux).

De même tous les sports nécessitant des sauts sont à proscrire, vous ferez du trampoline plus tard :)

Pareil et c’est logique tous les sports trop cardio ou à haute intensité: HIIT, cycling, RPM, body combat…

De même les sports d’impacts, de chocs ou de combats sont à arrêter: karaté, ju-jitsu, trampoline…

De même la course est à arrêter des la fin du 1er trimestre.

Pour le sport en salle, il faut se limiter au sport au poids de corps  (qui est déjà augmenter) sans ajouter plus de masse.

Il peut donc être intéressant de trouver des sports de remplacement.

Limiter le sport, ne sera pas un problème, même si vous êtes une sportive de haut niveau.

De nombreuses sportives pro ont fait des retours au haut niveau impressionnant après leurs grossesses, comme Kim Clijsters, Laura Flessel…

En résumé par rapport au sport enceinte

Il y a deux choses importantes à ne pas faire en matière de sport enceinte: solliciter les grands droits (abdominaux) et les sports trop intensifs (cardio) qui vous essoufflent, ainsi que tous les sports qui nécessitent de sauter.

Prise de poids pendant la grossesse

Il est normal et naturel de prendre du poids pendant la grossesse: c’est ne pas en prendre assez qui est pathologique!

C’est le moment de lâcher les photos de magazines retouchées et les photos sur instagram des mannequins.

Il faut prendre du poids enceinte: pour une grossesse “classique”: un bébé unique, maman a un IMC normal.

La normalité est une zone assez large: entre 7kgs et 16kgs est une bonne norme.

ATTENTION: Cependant l’adage qui dit qu’enceinte il faut manger pour deux est complètement faux!

Il faut modifier son alimentation et ses apports car on doit nourrir bébé et maman, mais l’activité se modifie aussi.

Il faut donc favoriser une alimentation équilibrée, souvent en rajoutant une collation le matin et/ou l’après midi.

Mais sans manger en dehors des repas. Et lors des collations et en cas de besoin, il faut favoriser les fruits et les fruits secs.

[av_image src=’https://www.osteoadomicile.net/wp-content/uploads/2018/09/femme-enceinte-zen-495×400.jpg’ attachment=’4217′ attachment_size=’portfolio’ align=’center’ styling=” hover=” link=” target=” caption=” font_size=” appearance=” overlay_opacity=’0.4′ overlay_color=’#000000′ overlay_text_color=’#ffffff’ copyright=” animation=’no-animation’ av_uid=’av-20ttij’ admin_preview_bg=”][/av_image]

Quels sports faire pendant la grossesse?

Pendant votre grossesse de nombreux sports sont encore possible, ceux-ci doivent être plus adaptés à votre condition physique et ne doivent jamais être douloureux!

La marche, le Yoga adapté (et sa variante  le yoga prénatal), le rameur, le vélo, l’elliptique, postural ball, la natation (la sensation sera agréable pour maman et bébé car l’eau chaude soulage les tensions et diminue les effets du poids du bébé)… la liste est longue

Le sport oui, mais avec modération

Il faut donc toujours rester attentif à son corps et ne jamais aller dans la douleur.

Il faut rester actif et prendre un poids qui reste raisonnable pour vous et pour bébé.

Ce moment si particulier de la vie, est au final très rapide.

C’est le bon moment pour se recentrer sur soi, prendre conscience de son corps.

En évitant les excès et dans la nourriture et dans le sport, sans se comparer aux autres. Car chaque grossesse est unique!

Il faut manger équilibré et correctement, en évitant de vouloir aller dans la sur performance pour se donner un “style” wonder woman.

Etre une super maman c’est d’abord être bien dans son corps et penser à son enfant.

Changements pendant la grossesse

De nombreux changements posturaux et hormonaux ont lieu pendant la grossesse.

C’est pour cela qu’il est classique que les femmes enceintes se cogne le ventre, ou touche les portes.

Car la modification posturale entraîne une modification des axes et de la proprioception (perception de la position des différentes parties de son corps).

De plus le corps des femmes enceintes sécrètent de nombreuses hormones dont la relaxine, qui va entraîner le relâchement des ligaments et des muscles.

Ce qui est utile pour les ligaments utérins et le bassin et laisse plus de place pour bébé. Mais entraîne aussi un relâchement sur tout le corps.

Vous devenez donc plus souple, mais attention à ne pas forcer pour éviter de distendre ou de déchirer un muscle ou un ligament.

Donc il ne faut pas trop forcer et aller trop loin dans les étirements.

Il faut donc prendre conscience de son corps et rester dans le confort et ne pas aller dans la douleur