santé, bébé, nourrisson, maman, enfants

Faut-il consulter un ostéopathe en post-partum? Ostéopathe après accouchement

soins ostéopathiques de la maman et de son bébé

Tout d’abord félicitations ! Après ces longs mois d’attente et de travail, votre enfant est là. L’accouchement est un moment important et fort dans la vie d’une femme, cette expérience a soumit votre corps à rude épreuve, de nombreux changements ont eu lieu pendant la grossesse en quelques heures, que l’accouchement ait eu lieu par les voies naturelles (voie basse) ou par césarienne, cela à été une épreuve pour vous et pour votre corps. Votre bassin, votre coccyx, votre sacrum ou encore votre diaphragme ont été fortement sollicités pour permettre le passage de bébé. Pourquoi est-il important de consulter un ostéopathe après accouchement?

La séance post-partum (après l’accouchement) permet d’aider les nouvelles mamans à relâcher les tensions et  rééquilibrer les changements suite à la  grossesse et l’accouchement, et pour bébé c’est l’occasion de corriger des troubles avant qu’ils s’installent, et de faire une séance pour prévenir de problèmes futurs mais voyons cela en détail.

Quand prendre RDV pour une consultation avec un ostéopathe après accouchement (post-partum)?

Beaucoup de jeune maman se demandent combien de temps elles doivent attendre avant de consulter, doivent-elles attendre d’avoir complètement cicatrisé? doivent-elles patienter le temps de la rééducation périnéale?

Je conseille que la séance post-partum s’effectue environ 3 semaines: le temps pour vous deux d’être tranquillement ensemble et de vous reposer après ce magnifique événement. Cela permet aussi que votre utérus ait commencé à se remettre en place, et que vous et votre enfant ayez commencé à récupérer après cet événement) après l’accouchement et qu’elle se fasse avec bébé.

Elle permet de rééquilibrer tout le corps de la mère (système viscéral, ostéoarticulaire, musculaire…). Il n’est pas nécessaire d’attendre plus longtemps à cause d’une césarienne, l’ostéopathe n’interviendra pas de prime abord au niveau de la cicatrice, mais travaillera autour pour améliorer la cicatrisation. En cas de déchirure ou d’épisiotomie, cela ne pose aucun problème, l’ostéopathe ne fait pas de techniques internes (toucher vaginal ou rectal).

Il n’y a pas non plus de date maximale, que vous ayez accouché il y a 1 mois ou 5 mois, il n’est jamais trop tard!

Cependant en cas de problème (douleur importante à la maison, douleur coccygienne nécessitant usage de la bouée…) la consultation peut avoir lieu plus tôt, voir même directement à la maternité (si le responsable du secteur et le médecin donne son accord) ou dès votre retour à votre domicile.

La jeune mère doit-elle consulter seule ou avec son enfant?

Très souvent après l’accouchement, je vois des jeunes mamans qui sont complètement absorbées par leur enfant, lui consacrant tout leurs temps, leurs attentions et leurs énergies.

Il faut comprendre qu’il est très important pour la maman de ne pas s’oublier, c’est normal et important de prendre soin de bébé, mais sans faire l’impasse sur soi! Parce que si vous allez bien, cela ne pourra être que bon pour votre bébé (et votre conjoint :) ).

Un tarif mère-enfant est d’ailleurs proposé:cela correspond à deux consultations à la suite, pour que vous puissiez bénéficiez tous les deux des bienfaits de l’ostéopathie (papa peut aussi être présent, des conseils seront montrés pendant la séance).

bassin,sacrum,mal de dos

Pourquoi consulter un ostéopathe après la grossesse, quand on est une jeune maman?

l’ostéopathie post-partum va permettre aux femmes de se sentir bien et de relâcher les tensions (physiques et émotionnelles) de la grossesse et de l’accouchement.

Car pendant la grossesse, le corps de la femme enceinte va subir de nombreux changements, et de multiples contraintes: changements hormonaux, changement posturaux, prise de poids, troubles circulatoires…

Lors de l’accouchement il y a eu un changement physique et neuroendocrinien brutal (grosse perte de poids, saignement, chute de certaines hormones, grosses émotions!) puis après c’est la valse dans la chambre (avec la famille et les amis qui passent et veulent tous voir le petit bébé).

Difficultés de la jeune mère après la grossesse et l’accouchement (post-partum), comment l’ostéopathe en post-partum peut-il aider?

Les nuits sont compliqués car le nourrisson n’a pas encore de rythme, maman est fatiguée (la poussée à été éprouvante physiquement et émotionnellement), et nous passons en quelques secondes de deux à trois et on doit apprendre à se découvrir.

Tous ces changements peuvent parfois mener à un “baby blues ” (dépression post-partum), la jeune maman étant à “fleur de peau” suite aux changements hormonaux, elle ne reconnait plus son corps qui a beaucoup changé en quelques mois (changement de poids,de forme, perte de cheveux,vergetures…).

Elle se sent un peu délaissée (elle à été pendant plusieurs mois le centre de l’attention et maintenant un nouvel arrivant demande énormément d’attention), elle est très fatiguée (et dort peu).

La jeune maman se demande si elle sera une “bonne mère” : son enfant pleur et elle n’arrive pas toujours à le consoler, maman et bébé ne se comprennent pas encore bien, des peurs et des angoisses apparaissent (peur de son enfant qui est encore inconnu et en même temps peur de le perdre, qu’il souffre, qu’il s’étouffe…), un stress constant apparaît.

L’ostéopathe pourra aider la mère à se sentir mieux dans son corps et dans son esprit.

L’ostéopathie pour réduire les douleurs post-partum, et les douleurs de cicatrice de césarienne

Après l’accouchement, les femmes peuvent ressentir des douleurs lombaires (souvent à l’endroit où il y a eu la péridurale), suite aux multiples changements qui ont affectés le bassin et la posture en générale. Il peut aussi  a voir des troubles digestifs (constipation, diarrhée, ballonnement, reflux…), des maux de têtes (céphalées, migraines parfois dus à l’anesthésie), des douleurs pelviennes, de la fatigue…

Donner naissance peu aussi avoir été compliqué: le travail a pu être long (voir parfois très long!), il a pu nécessité une épisiotomie ou une déchirure, avoir besoin d’instrumentation pour extraire bébé (ventouse, forceps, spatule), voir avoir nécessité une forte pression abdominale de la part du personnel médical (expression abdominale).

Ou encore nécessité une césarienne en urgence, ce qui créera une cicatrice douloureuse que l’ostéopathe pourra travailler.

Toutes ces douleurs seront travaillées par l’ostéopathe, pour réguler ces troubles et ramener à un équilibre.

Il est important que maman consulte après l’accouchement,car si elle n’est pas au meilleur de sa forme, elle risque de s’épuiser vite, et ne pourra pas s’occuper comme elle le souhaiterait de son enfant (ce qui pourra être une source de souffrance pour maman et bébé), et cela pourra de plus créer un conflit avec le conjoint.

L’intérêt de l’ostéopathie pour lutter contre les douleurs post-partum a été prouvé par de nombreuses études scientifiques comme celle publiée dans le Journal of the American Osteopathic Association. Les résultats de cette étude montre que les femmes avaient nettement moins mal avec par exemple: 30% de diminution de l’intensité des maux de dos, 17 % pour les douleurs de ventre…

santé, bébé, nourrisson, maman, enfants

L’ostéopathie pédiatrique. Comment l’ostéopathe peut aider votre bébé à aller mieux?

Votre nouveau né aussi peut bénéficier dès sa naissance de l’ostéopathie.
Il existe de multiples raisons de consulter un ostéopathe spécialisé en pédiatrie pour son nourrisson, tout d’abord cela permet au praticien de vérifier et d’enlever les troubles apparus pendant la grossesse et l’accouchement surtout si celui ci a été compliqué :besoin d’instrumentation: forceps, ventouse, spatule; expression abdominale (appuie sur le ventre de la mère pendant l’accouchement), fracture de la clavicule du bébé, trouble du plexus brachial suite à traction sur le bras pendant l’accouchement, accouchement trop long/trop court, césarienne en urgence, cordon autour du cou, placenta praevia…).

Ces troubles peuvent être multiples : torticolis, plagiocéphalie (tête plate), stress, mauvaise position de la colonne vertébrale, des pieds…

Il faut savoir que tout ce qui a affecté la mère peut aussi avoir des effets sur le bébé: stress, chute,blessure sportive, choc, anxiété, maladie, médicaments… De plus la position du fœtus dans le ventre peut parfois être inadéquat.

Cela permet aussi d’enlever des dysfonctions qui ne sont pas encore symptomatiques avant qu’elles ne commencent à devenir gênante, ainsi que limiter voir faire disparaître les troubles classiques du nourrisson: reflux/régurgitation, coliques, difficulté à tourner la tête, trouble du transit,trouble du sommeil, agitation…

Pour plus de détails sur la prise en charge du bébé n’hésitez pas à aller sur la page spécifique aux nourrissons/bébés.

Quels changements s’opèrent après l’accouchement et que doit faire la jeune mère après son accouchement?

Pendant la grossesse les organes viscéraux de l’abdomen sont poussés par la croissance du fœtus. L’expulsion du placenta et du la sortie du bébé entraîne une descente des organes, qui peut entraîner une ptôse (descente pathologique)  des organes viscéraux.

Cette descente doit être minimisée. Sinon de nombreux troubles peuvent apparaître:  constipation, incontinence urinaire, douleur lombaire (sciatalgie ou sciatique, voir descente d’organes (prolapsus).

La ptôse intestinale et le manque de tonicité du périnée suite à la grossesse et à l’accouchement (aussi bien par voie basse que par césarienne) perturbent le transit intestinale (constipation, ballonnement…), le traitement ostéopathique rééquilibre les tensions et troubles du bassin et du petit bassin (vessie, utérus) et améliore la tonicité périnéale.

Après l’accouchement la femme a encore un” gros ventre” cela est normal, il faut laisser du temps pour que l’utérus reprenne sa taille et sa position, de même la ligne brune disparaîtra progressivement.

Il est donc apportant pour la jeune mère de consulter une sage femme ou un kinésithérapeute spécialisé dans la rééducation périnéale (environ 6 semaines après l’accouchement).

Il faudra préférer un thérapeute qui utilise des techniques manuelles (plutôt que la sonde) ou un travail mixte (sonde et manuelle), le professionnel donnera aussi des exercices pour retonifier le périnée. L’ostéopathie optimisera et amplifiera le travail effectué par ces professionnels et aidera à  retravailler le bassin et le dos et à traiter les troubles de la femme après la grossesse.  Une rééducation abdominale est aussi conseillée.

les jeunes mamans doivent aussi faire attention (surtout après une césarienne) à la cicatrice qui nécessite un travail par elles même et/ou par un professionnel pour éviter les adhérences qui en plus d’être inesthétique, amèneront des troubles futurs. Un ostéopathe pourra soulager vos douleurs de cicatrice dues à la césarienne.

Le traitement ostéopathique réalisé tôt permet d’éviter que de nombreux troubles arrivent: douleurs lombaires (associé le plus souvent à une  sciatalgie ou sciatique, syndrome de Lacomme), fuites urinaires et troubles digestifs (avec parfois une ptôse d’organes), douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie)…

#post-partum #grossesse #femmes #ostéopathie #ostéopathe #femmeenceinte #bébé #nourrisson #césarienne #cicatrice

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager

La consultation post-partum, comment l’ostéopathe peut-il vous aider après votre grossesse ?
5 (100%) 6 votes